« Oui, les Amish sont des modèles… pour l’autonomie alimentaire »

Le président Français veut déployer un réseau superfétatoire, au coût énergétique et financier abyssale alors que des questions vitales ne sont toujours pas résolues.
16 septembre 2020 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre nouvelle bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 130 pages
- Impression : France

Commander

Défendant la 5G pour rassurer le panel d’entrepreneurs de la FrenchTech qu’il avait devant lui, Emmanuel Macron a prononcé lundi la phrase suivante : « Je ne crois pas que le modèle amish permette de régler les défis de l’écologie contemporaine. » Largement relayée et raillée sur les réseaux sociaux, Pierre1911, un géo-trouvetout français de l’autonomie alimentaire et énergétique vient apporter ici sa contribution au débat. Cette phrase qui se voulait piquante vise en fait dans le mille : les Amish sont bien des modèles de la souveraineté alimentaire. Explications.

Notre modèle va droit dans le mur

Le gouvernement startup nation fait la promotion d’un modèle de société qu’il sait non soutenable et dangereux pour l’humanité. Un gouvernement qui ne change pas de logiciel malgré les toutes dernières alertes.

La crise du COVID19 et ses conséquences ont révélé l’extrême fragilité du monde dans lequel nous sommes et la folie de son organisation. En premier lieu sur la question de la souveraineté alimentaire. 

D’ailleurs, ce sont des thèmes que les dirigeants ont été obligés d’aborder face à une menace réelle et fondée. Dans son discours du 12 mars 2020 le président MACRON disait, je cite :

« Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner notre cadre de vie au fond à d’autres est une folie. »

Au début du mois d’avril 2020, l’ONU et l’OMC mettaient en garde l’humanité contre un risque de crise alimentaire mondiale liée au coronavirus.

« Les incertitudes liées à la disponibilité de nourriture peuvent déclencher une vague de restrictions à l’exportation, provoquant elle-même une pénurie sur le marché mondial. », sont des phrases tirées d’un communiqué commun du président Qu Dongyu, de la FAO, de Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur-général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de Roberto Azevedo, dirigeant de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le président Français veut déployer un réseau superfétatoire, au coût énergétique et financier abyssale alors que des questions vitales ne sont toujours pas résolues.

Celle bien évidement du climat, mais aussi, celle de notre souveraineté alimentaire. Pendant la promotion de la 5G :

– nous sommes toujours à moyenne de 1,5 suicide par jour chez les agriculteurs.
– les maraichers gagnent en moyenne 300 euros par mois
– la très grande majorité des agriculteurs n’a pas un modèle économique viable sans subvention de type PAC.
– les denrées alimentaires sont totalement dépendantes du pétrole pour sa production comme pour son transport.
– le gouvernement n’a mis aucune action en place pour garantir notre sécurité alimentaire.

Photo du potager de Pierre
La récolte

Nous sommes majoritairement dépendants de l’extérieur pour nous nourrir. Pas seulement pour les fruits et légumes importés, mais aussi pour les intrants comme par exemple le blé que nous exportons contre du phosphore. Ce minerai est absolument nécessaire à la fabrication d’engrais chimiques, engrais dont il est impossible de se passer dans l’agriculture conventionnelle (voir les écrits de Stéphane LINOU à ce sujet).

Dans son discours le président MACRON prétend que la non installation de la 5G serait un retour à la lampe à huile.

Le propos comme l’idée sont purement malhonnêtes. Si la 5G n’était pas déployée le réseau actuel ne serait pas démantelé. Le réseau de communication en place n’est pas composé de sémaphores, la 3G et la 4G sont opérationnels. 

Je suis de ceux qui pensent que cela est suffisant voir déjà trop. 

Et pour information, je suis obligé d’aller dans les bois pour accrocher péniblement la 3G. Pour autant, même si cela pourrait avoir un impact bénéfique direct sur ma petite personne, je ne souhaite pas voir un relais supplémentaire s’installer ici ou ailleurs.

En 100 jours, Pierre et Caroline ont atteint une autonomie alimentaire en légumes pour 6 à 8 personnes – Source

Les amish, un modèle de souveraineté alimentaire

Mais le propos le plus scandaleux est la mention au modèle Amish. Les Amish sont une référence agricole mondiale inégalée à grande échelle. Et nous parlons bien SEULEMENT du modèle agricole. Les autres questions comme par exemple la religion ne sont PAS des modèles. 

Ils sont une référence mondiale sur au moins trois points :

– Une capacité pour l’intégralité de leur communauté à s’autosuffire avec une agriculture sans énergie fossile, respectueuse des sols et à haut rendement y compris sur les céréales.

– la préservation génétique des variétés végétales anciennes, adaptées à leur territoire et plus résilientes face à la crise climatique

– la préservation génétique des chevaux de trait lourds aptes aux travail 

Pierre utilise aussi la traction animale

Résultat : le modèle Amish sur le plan agricole et organisation agricole est l’alternative qui peut sauver immédiatement des centaines de milliers voir des millions de personnes du risque alimentaire. Le modèle agricole tel qu’il est organisé actuellement est une pure folie, ce sont les mots du président Macron dans une de ses allocutions durant la crise du COVID. A méditer.

16 septembre 2020 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Manifeste 04 : La Charge David Koubbi, avocat de renom, nous livre un texte puissant sur la corruption et l’incompétence sans précédent de nos représentants. Il nous invite à unir nos contestations afin de nommer, poursuivre est juger chaque femme et homme politique qui ne respecte pas la loi et la voix du peuple. Ce manifeste de 104 pages vous propose une immersion totale grâce aux photos de manifestations de la photographe Léa Garson qui donnent toute sa puissance au texte.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^