Nos livres financent notre indépendance Nos livres financent la gratuité de notre média et notre indépendance

Des milliers de personnes se sont mobilisées contre Monsanto et l’agrochimie

90% des surfaces agricoles mondiales sont arrosées de pesticides et le marché mondial est dominé par quatre multinationales : Bayer-Monsanto, ChemChina-Syngenta, BASF et Dow-DuPont (Corteva), qui représentaient en 2018, 100 milliards de dollars.
17 mai 2021 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
Générations, notre nouveau livre qui marque dans le temps l’esprit d’une génération qui se bat pour préserver notre monde

- Thème : Changements climatiques, répression policière, inégalités, agroécologie, politique, féminisme, nature…
- Format : 290 pages
- Impression : France

Commander

Samedi 15 mai, des milliers de citoyen·nes se sont mobilisé·es partout en France, pour réclamer justice pour toutes les victimes de l’industrie agrochimique et pour une agriculture écologique et sociale, afin de faire advenir un modèle agricole capable de nourrir l’humanité sans la détruire, dans le cadre de la Marche mondiale annuelle contre Monsanto. Une belle convergence des luttes sur les combats pour demander justice pour les victimes des pesticides. Nous publions ici leur communiqué affirmant leurs valeurs.

La lutte contre l’agriculture industrielle et l’agrochimie 

À Paris notamment, mille personnes se sont réunies pour soutenir Tran To Nga suite au verdict de son procès contre les multinationales qui ont produit ou commercialisé l’agent orange, rendu le 10 mai : les demandes de Tran To Nga ont été jugées irrecevables sous prétexte qu’il n’est pas possible de juger les actions d’un Etat souverain. Une véritable honte alors que les multinationales ont répondu en toute liberté à l’appel d’offres du gouvernement ! 

Lire aussi : Agent orange : la plainte de Tran To Nga contre 14 multinationales jugée irrecevable

Au niveau national, une quinzaine de mobilisations et événements ont été organisés par des citoyen·nes et les groupes locaux des plus de 70 organisations partenaires de la Marche contre Monsanto.

Celles-ci sont à l’origine d’une tribune publiée le 12 mai dernier, signée par plus d’une centaine d’organisations et personnalités de la société civile, pour unir les luttes afin d’exiger la justice environnementale et une agriculture écologique et autosuffisante pour tou.te.s.

« Nous nous mobilisons donc afin d’exiger justice et réparations pour toutes les populations victimes des poisons de l’agrochimie, et notamment celles qui en sont disproportionnellement affectées selon des logiques liées au capitalisme, au racisme, au sexisme, ou à des rapports (néo) coloniaux. N’oublions pas que les premier·ères touché·es sont les agriculteur·trices et autres utilisateur·trices de ces pesticides. Il est nécessaire de les dépister, de reconnaître leurs pathologies comme maladies professionnelles, d’indemniser toutes les victimes, dont les riverain·es exposé·es, de décontaminer les sols ou encore de promouvoir la recherche sur la toxicité des produits. » expliquent-ils

Lire aussi : Le Canada reconnaît le lien entre les pesticides et la maladie de Parkinson

Pratiquée et prônée par des Etats riches partout dans le monde, l’agriculture industrielle soumet les pays du Sud à l’économie capitaliste dérégulée et à une guerre des prix les empêchant de sortir des logiques de domination Nord/Sud.

 Lundi 10 mai, le tribunal judiciaire d’Évry (Essone) s’est déclaré incompétent pour juger la plainte déposée par Tran To Nga, une Franco-Vietnamienne victime de l’agent orange, contre quatorze multinationales de l’agrochimie. Le premier et plus grand écocide de l’histoire restera pour le moment impuni.

Dénoncer une PAC injuste

Qui subventionne et favorise principalement les agriculteur·rice·s qui possèdent de grandes surfaces agricoles, qui pratiquent une agriculture industrielle, utilisent massivement des pesticides et exportent leurs produits agricoles.

Les agriculteur·rice·s ne répondant pas aux prérogatives de la PAC touchent par conséquent moins d’aides, les menaçant dans leur activité. De même, les prix des matières agricoles sur les marchés financiers ne permettent pas à une partie des agriculteur·trice·s de vivre décemment.

Lire aussi : BASTA : ces géants de l’agro-industrie qui profitent des aides publiques de la PAC

Alerter les citoyen·nes 

Sur le fait que 90% des surfaces agricoles mondiales sont arrosées de pesticides et que le marché mondial est dominé par quatre multinationales : Bayer-Monsanto, ChemChina-Syngenta, BASF et Dow-DuPont (Corteva), qui représentaient en 2018, 100 milliards de dollars. 

La décision du tribunal dans le procès de Tran To Nga est une profonde injustice pour toutes les victimes de l’agent orange. Nous soutenons les personnes empoisonnées au chlordécone en Guadeloupe et en Martinique : plus de 90% des populations est contaminée tout comme le sont les écosystèmes. Nous soutenons toutes les victimes des pesticides, pour promouvoir une agriculture écologique et autosuffisante pour tou.tes.

Lire aussi : Chlordécone : des milliers de manifestants exigent un procès pour obtenir justice et vérité

L’empoisonnement du vivant par ces firmes ne peut être compris sans penser les inégalités sociales 

C’est pourquoi en ce 15 mai, l’ensemble des luttes citoyennes pour la justice écologique, climatique et sociale se sont liées pour faire entendre d’une même voix leurs revendications. 

La journée du 15 mai marque une solidarité inédite entre quêtes de justice et demandes d’alternatives écologiques. Notre soutien collectif et solidaire des victimes face à l’impunité des firmes se poursuivra, notamment auprès des victimes du chlordécone dans le cadre de leur recours en justice pour l’indemnisation et la dépollution des terres. 

Plus de 70 organisations soutiennent la Marche Contre Monsanto : 

AAFV, Acides, Ad@ly, Alerte des médecins sur les pesticides, Alternatiba, Amap IdF, ANV-COP21, ARAC, Association française pour l’expertise de l’agent orange et des perturbateurs endocriniens (Afape), Association VIVRE, ATTAC, Bio Consom’Acteurs, C.A.A.N Coordination Action Autonome Noire, Campagne glyphosate, CCFD-Terre solidaire, CliMates, COAADEP, Collectif Asiatique Antiraciste, Collectif Nta rajel?, Collectif Vietnam-Dioxine, Combat Monsanto, Comité de soutien à Tran To Nga, Comité français de soutien au Village d’amitié de Van Canh, Confédération paysanne, Coordination eau Île-de-France, Coordination gegen BAYER-Gefahren, CRID, Éducation éthique animale, Extinction Rebellion France, Extinction Rebellion Paris, FAIR[e] un monde équitable, FAOOD, Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, Générations Futures, Greenpeace France, Il est encore temps, Les Ami·e·s de la Confédération Paysanne, Les Amis de la Terre France, Ligue des droits de l’homme (LDH), Lyannaj Pou Dépolyé Matinik, MIRAMAP, Mouvement de la paix, Mouvement National de Lutte pour l’environnement, Nature rights, Notre Affaire à Tous, Or de question, OXFAM France, PAAF, Pollinis, RadiAction, Ragster, Sauvons les jardins d’Aubervilliers, Secrets Toxiques, SNCS-FSU, SOL, Alternatives agroécologiques et solidaires, SOS Racisme, UNEF, Union Nationale des Apiculteurs Français (UNAF), Voix Déterres, Wild legal, Youth For Climate Paris, Zéro Chlordécone Zéro Poison, Zero Waste France.

Crédit photo couv : Delphine Lefebvre / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

17 mai 2021 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Générations Notre nouveau livre « Générations » marque dans le temps l’esprit d’une génération qui se bat pour préserver notre monde. Changements climatiques, répression policière, inégalités, capitalisme hors de contrôle : la nouvelle génération va devoir relever des défis inédits, pour certains presque insurmontables. Mais que ressent-elle ? Quel sens donne-t-elle au présent ? Et comment perçoit-elle l’avenir ? C’est ce que nous avons cherché à comprendre dans ce nouveau livre-journal, « Générations ».
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^