Nous ne défendons pas la Nature, Nous sommes la Nature qui se défend

« L’un des changements ontologiques les plus dramatiques de notre époque est la redéfinition d’organismes vivants, en particulier les semences et la nourriture, en machines – machines créées par les entreprises. Nous devons de toute urgence passer du paradigme d’une terre morte à celui d’une terre vivante. Nous devons passer d’un système alimentaire industriel à un système alimentaire agricole et écologique. En le faisant, nous régénèrerons la vie sur Terre ainsi que notre santé et notre liberté. » écrit ainsi le Dr Vandana Shiva dans notre livre "Vivant"
9 décembre 2019 - Laurie Debove
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre nouvelle bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 130 pages
- Impression : France

Commander

Qu’est-ce que le vivant et comment y avons-nous notre place ? Quels sont le rôle et la fonction de l’humanité dans la grande toile de la vie ? Ce sont ces questions, étroitement liées à un nouveau rapport au monde, que les auteur.e.s et activistes vous proposent d’explorer dans le nouveau livre-journal de La Relève et La Peste : Vivant.

D’une vision mécaniste à une vision organique

Avec la sixième extinction de masse, l’humanité est en train de détruire en quelques décennies, le temps d’un battement de cil, ce que la Vie a mis des milliards d’années à créer. Cette destruction systématique est liée à la suprématie de la culture occidentale, tissée de conquêtes et de domination sur la Nature et le Sauvage, qui nous a imposé une vision du monde utilitariste et mécanique.

« L’un des changements ontologiques les plus dramatiques de notre époque est la redéfinition d’organismes vivants, en particulier les semences et la nourriture, en machines – machines créées par les entreprises. Nous devons de toute urgence passer du paradigme d’une terre morte à celui d’une terre vivante. Nous devons passer d’un système alimentaire industriel à un système alimentaire agricole et écologique. En le faisant, nous régénèrerons la vie sur Terre ainsi que notre santé et notre liberté. » écrit ainsi le Dr Vandana Shiva dans notre livre

Crédit photo : Bureau Nuits

De la même façon, Pablo Servigne et Gauthier Chapelle décrivent un « super-organisme métallo-humain » où les « modernes » se sont hybridés à leurs outils, au point d’en oublier leur part de sauvage et leur Nature profonde. Ils proposent plusieurs méthodes pour mieux se reconnecter au vivant, et changer notre rapport au monde.

Refuser un système que nous n’avons pas choisi

En nous considérant à nouveau comme partie intégrante de la Nature, nous pouvons appréhender avec plus de lucidité et de compréhension les travers de nos sociétés fossilisées modernes, et se rebeller contre le système d’exploitation du vivant sous toutes ses formes : qu’il asservisse des humains, non-humains ou les matières organiques et minérales que nous surexploitons.

« L’amour, la vérité, la sagesse, voilà des valeurs et des foyers à nourrir sans relâche. Ceux-ci nous mènent à la compréhension que rien ne nous oblige à massacrer les animaux pour les manger. Rien ne nous oblige à accepter l’enfer du capitalisme, le pillage de la planète, des forêts et des océans. Rien ne nous oblige non plus à demeurer indifférents et inactifs face à l’exploitation de nos frères et de nos sœurs, les êtres humains. » dit très justementGuillaume Corpard

Refuser ce système, revendiquer ses valeurs, s’engager dans une lutte non pas parce que nous sommes persuadés de remporter la bataille, mais parce que c’est ce qui est juste. De la neuroscience, avec Sébastien Bohler, à la désobéissance civile, présentée par Manuel Cervera-Marzal, chacun.e peut s’engager dans la résistance pour bâtir une société plus solidaire et écologique. Comme Jon, et sa compagne Caroline, qui explique dans le livre-journal comment ils se sont décidés à se lancer dans la voie de la désobéissance fertile.

Ce choix de vie radical est à l’image de l’action directe de Sea Shepherd, présentée par sa présidente Lamya Essemlali. Cette ONG n’attend pas l’aval étatique ou institutionnel pour protéger les océans de ses braconniers. Aujourd’hui, la sixième extinction de masse n’a jamais été aussi rapide, et le temps presse pour inverser la tendance.

Aujourd’hui, l’humanité est face à un choix : protéger ou détruire le vivant. Nous avons choisi, et vous ?

Crédit photo à la une : Gilbert Novy / APA-PictureDesk via AFP

9 décembre 2019 - Laurie Debove
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Manifeste 04 : La Charge David Koubbi, avocat de renom, nous livre un texte puissant sur la corruption et l’incompétence sans précédent de nos représentants. Il nous invite à unir nos contestations afin de nommer, poursuivre est juger chaque femme et homme politique qui ne respecte pas la loi et la voix du peuple. Ce manifeste de 104 pages vous propose une immersion totale grâce aux photos de manifestations de la photographe Léa Garson qui donnent toute sa puissance au texte.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^