Passez votre été avec nos livres Des livres écrits par les plus grands acteurs de la cause écologique pour vous éveiller et vous faire passer à l’action

Groenland : une vague de chaleur lui fait perdre des milliards de tonnes de glace

Au Groenland, dont la calotte glaciaire couvre près de 1,8 million de kilomètres carrés, la fonte des glaces est non seulement plus rapide mais également de plus en plus précoce, ayant commencé cette année en mai.
5 août 2021 - Maïté Debove
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

La dernière semaine de juillet, une vague de chaleur s’est abattue sur le Groenland. Habituellement situées entre 5 et 10 degrés en cette période, les températures sont montées jusqu’à plus de 20 degrés. Certains records locaux ont été dépassés, notamment dans l’Est, au petit aéroport de Nerlerit Inaat, où le mercure a atteint les 23,4 degrés jeudi dernier. Ces températures anormalement élevées ont provoqué une réduction massive des glaces qui ont fondu deux fois plus vite qu’à l’accoutumée : quelque huit milliards de tonnes ont été perdues chaque jour depuis mercredi dernier.

Avec 10 degrés de plus que les normes saisonnières, les glaces de la deuxième plus grande calotte de la planète après l’Antarctique ont fondu avec une forte accélération, selon les scientifiques danois de l’institut météorologique DMI.

D’après Polar Portal, par lequel les institutions danoises publient les résultats de leur surveillance de la calotte polaire au Groenland, les pertes en glace relâchées quotidiennement ces derniers jours seraient suffisantes pour recouvrir entièrement la Floride de plus de 5 centimètres d’eau.

Crédit : Dylan Shaw

Ce réservoir d’eau douce gelée et accumulée depuis des milliers d’années a commencé à être entamé depuis les début des années 1990 et fond de plus en plus rapidement depuis le début des années 2000.

Contrairement à l’Antarctique, où la fonte est majoritairement liée à l’écoulement des glaces continentales vers l’océan austral ; au Groenland, l’amincissement de l’inlandsis est avant tout lié à la fonte des neiges durant les périodes estivales. Le réchauffement climatique a donc un rôle important dans cet impact.

Lire aussi : La fonte de la banquise arctique provoque des vagues de froid de plus en plus violentes

Le record de fonte de calotte glaciaire en Groenland n’a pas été surpassé, il s’agit toujours de 2019, où plus de 600 milliards de tonnes de glace ont fondu en un été, c’est-à-dire plus du double de la perte moyenne annuelle de glace sur place entre 2012 et 2016, où le Groenland a perdu environ 280 millions de tonnes de glace par an. Cependant, la surface de territoire touchée est désormais plus grande qu’il y a deux ans.

Au Groenland, dont la calotte glaciaire couvre près de 1,8 million de kilomètres carrés, la fonte des glaces est non seulement plus rapide mais également de plus en plus précoce, ayant commencé cette année en mai.

Ces fontes massives inquiètent les scientifiques : l’Arctique se réchauffe actuellement 3 fois plus vite que le reste du monde.

Selon une étude européenne publiée en janvier, le niveau de la mer augmentera de 10 à 18 centimètres d’ici 2100 si la fonte continue avec une telle rapidité, c’est-à-dire 60% plus vite qu’il n’avait été estimé à l’origine. Selon les scientifiques, si la glace du Groenland fondait en totalité, le niveau des mers augmenterait de 6 à 7 mètres.

Cette eau fondue est également préoccupante car elle entraîne un ralentissement du courant Atlantique Nord, le Gulf Stream, qui apporte l’eau chaude du golfe du Mexique vers l’Europe. Le Gulf Stream influence la régulation des températures hivernales en Europe et soutient son climat tempéré.

5 août 2021 - Maïté Debove
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Guide pour faire échouer des projets contre-(la)-nature Ce nouveau guide de résistance vous explique toutes les techniques pour faire échouer des grands projets écocidaires. Autoroutes, supermarchés, entrepôts Amazon, vagues artificielles à quelques kilomètres de l’océan : alors que le réchauffement climatique arrive, il est primordial de protéger le peu de nature qu’il nous reste. Se basant sur son expérience et ses années de militantisme, François Verdet a regroupé étape par étape toutes les techniques nécessaires pour faire échouer des projets contre la nature.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^