Nos livres financent notre indépendance Nos livres financent la gratuité de notre média et notre indépendance

Une centaine de paysans de Drôme et d’Ardèche font dons de denrées alimentaires pour soutenir les hôpitaux, les EHPAD et les associations caritatives

Cette opération s’inscrit dans un cadre résolument politique plus large, avec le lancement simultané de la tribune « Nos mains ne peuvent vous applaudir, mais elles continueront à vous nourrir. »
4 avril 2020 - Laurie Debove
Forêts est le seul livre en France à faire un tour d’horizon aussi complet sur notre monde végétal. Intelligence et communication, protection des forêts, déforestation… bien d’autres sujets vous attendent pour vous émerveiller et vous donner une dose d’inspiration positive.

- Thème : Intelligence et communication, protection des forêts, déforestation, santé…
- Format : 300 pages
- Impression : France

Commander

Vendredi 3 avril, les Confédération paysanne Ardèche et Drôme ont co-organisé une action de solidarité en faisant dons de nourriture à des soignant(e)s d’Hopitaux, d’Ehpad et des associations d’aide aux plus démuni(e)s. Un soutien chaleureusement reçu par les équipes mobilisées au plus fort de la crise sanitaire.

Une centaine de fermes mobilisées

Ce vendredi, une centaine de paysans et paysannes se sont mobilisés pour distribuer des denrées alimentaires à ceux qui en ont besoin durant cette période de pandémie. Au total, 9 sites ont été distribués : les produits ont été déposés au profit des soignant(e)s des Hopitaux et EHPAD de Lamastre, Privas, Aubenas, Bourgs St Andéol, Crest, Valence et Die / Les Restos du Coeur d’Aubenas / le Secours Populaire de Tournon sur Rhône.

« C’est une idée de la Confédération Paysanne Ardèche. A la base, le constat que les ventes ont fortement diminué à cause de la fermeture des marchés ouverts : donc plutôt que de les jeter, en faire un don pour soutenir tous ceux qui travaillent dans le soin en France, qu’il s’agisse d’un hôpital ou d’une association humanitaire. » raconte Romain Bessellere, un apiculteur ayant participé à l’opération solidaire, à La Relève et La Peste

En effet, la fermeture des marchés ouverts avait provoqué une indignation populaire, face à la précarité dans laquelle cette décision plongeait de nombreuses fermes paysannes, dépendantes des circuits courts, qui ont enregistré des baisses de vente de -30% à -70%. Les produits collectés et redistribués ont été à l’image des producteurs ardéchois et drômois : variés avec des fruits et des légumes, du fromage, du pain, du miel, etc.

Romain et Julien, apiculteurs à avoir participé à l’opération – Crédit : Pour une Autre PAC

« Nos mains ne peuvent vous applaudir, mais elles continueront à vous nourrir »

Mais cette opération s’inscrit dans un cadre résolument politique plus large, avec le lancement simultané de la tribune « Nos mains ne peuvent vous applaudir, mais elles continueront à vous nourrir. »

« Chacun l’a fait dans un périmètre restreint pour que cela reste une donation de proximité. L’idée, c’est que ça fasse boule de neige dans les autres territoires comprenant des EHPAD isolés. Au niveau national, nous appelons ainsi à d’autres actions pour faire le lien entre les luttes paysannes et la solidarité qu’on doit mettre en place avec ceux qui prennent soin de nous. » détaille Mathieu, animateur de la confédération paysanne 07, et coordinateur de l’opération, pour La Relève et La Peste

Don de nourriture paysanne à l’Ehpad de Die

Les établissements de santé et les associations humanitaires ont reçu avec émotion ces denrées alimentaires, soulagées de se voir offrir une aide inopinée quand l’ensemble du personnel ne vit que dans l’urgence du quotidien.

« Au Secours Populaire, ils sont super contents. On les connaissait déjà car on leur avait fait don de fruits grêlés l’an dernier, pareil pour les Restos du Cœur d’Aubenas. Les EHPAD, en revanche, sont toujours les derniers du wagon et ne reçoivent jamais rien. Et la situation était déjà grandement précaire, l’arrivée du covid a transformé leurs conditions de travail en cauchemar. Ce don, c’est un geste maintenant mais il ne faudra pas les oublier demain quand ils descendront dans la rue au sortir du confinement, il faudra être là entre eux et les CRS parce que la réponse du gouvernement on la connaît. » détaille Romain Bessellere, un apiculteur ayant participé à l’opération solidaire, à La Relève et La Peste

Céline et Marceline, deux jeunes paysannes à avoir participé à l’opération – Crédit : Pour une Autre PAC

Car s’il y a bien une chose que l’épidémie de coronavirus a mis en exergue de façon aigüe, ce sont les dysfonctionnements de nos sociétés qui poussent à bout les âmes les plus engagées au service du soin et de la santé des personnes.

« Non nous, paysannes et paysans n’avons pas les mains disponibles pour applaudir à hauteur du mérite de ces travailleuses et travailleurs, nos mains sont dans la terre, nos mains sont sur nos animaux, nos mains sont sur nos machines, nos mains sont sur nos produits. Nos mains continuent à produire, à travailler. Non par productivisme mais parce que c’est là notre vocation, contre vent et marée, contre virus et crise, contre politique et restriction. Nous paysannes et paysans nous nous devons de vous nourrir. A l’heure où les souverainetés médicales, alimentaires et économiques deviennent l’enjeu majeur du débat, les paysannes et paysans sont là. » déclare ainsi la tribune

Pour les paysans d’Ardèche et de Drôme, c’est clair : la fin du confinement ira de pair avec une mobilisation pour exiger « la justice Sociale, Climatique, Médicale, Économique et Politique que nous sommes en droit d’attendre. »

4 avril 2020 - Laurie Debove
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Forêts Notre nouveau livre «Forêts » est le seul livre en France qui propose un tour d’horizon aussi complet sur le monde végétal. Ces géants immobiles, nichés entre ciel et terre, sont apparus il y a plus de 400 millions d’années. Ils ont été les premiers à peupler notre planète. Ils ont traversé les âges, les tempêtes, un climat aussi varié que puissant, mais ils ne résisteront peut-être pas au passage de l’être humain, qui est en train d’anéantir les écosystèmes les plus riches de la terre. Ingénieur forestier, botaniste, mycologue, philosophe, journaliste, photographe, cultivateur : des plumes scientifiques et poétiques se sont unies pour vous proposer un tour d’horizon le plus complet possible sur notre monde végétal. Des sujets variés pour comprendre nos plus fidèles alliés, savoir comment les protéger et créer, peut-être, un sursaut collectif en devenant des gardiens de la forêt.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^