Nos livres financent notre indépendance Nos livres financent la gratuité de notre média et notre indépendance

Le Parlement Européen interdit la chasse au plomb dans les zones humides

Les oiseaux des zones humides ne sont pas les seuls concernés par cette pollution : les munitions au plomb empoisonnent toutes les strates des écosystèmes, eau, sol, végétaux, jusqu’à atteindre les animaux ayant le malheur de pâturer dans les parages comme les vaches, mais aussi les humains.
2 décembre 2020 - Laurie Debove
Générations, notre nouveau livre qui marque dans le temps l’esprit d’une génération qui se bat pour préserver notre monde

- Thème : Changements climatiques, répression policière, inégalités, agroécologie, politique, féminisme, nature…
- Format : 290 pages
- Impression : France

Commander

Le 25 novembre, le Parlement Européen a définitivement décidé d’interdire l’usage de munitions de chasse au plomb dans les zones humides des Etats membres. Dans le viseur des eurodéputés : la pollution tragique que laisse le plomb dans l’environnement, véritable poison qui entraîne la mort de plus d’un million d’oiseaux par an.

La pollution au plomb en Europe

Alors que l’Europe avait déjà interdit le plomb dans presque toutes ses applications (carburants, peintures, voitures, équipements électriques et électroniques, etc.), les munitions de chasse et les articles de pêche restaient donc la principale source d’émissions de cette substance toxique dans l’environnement.

En 2018, l’Agence européenne des produits chimiques (Echa) avait ainsi recommandé à la Commission européenne de diminuer leur utilisation, en précisant qu’environ un million d’oiseaux des zones humides meurent chaque année dans l’UE suite à une intoxication au plomb.

Et encore, cette estimation est plutôt optimiste puisqu’elle ne prend pas en compte les oiseaux intoxiqués ou autres animaux subissant des effets sublétaux.

Et pour cause, on estime qu’environ 21 000 à 27 000 tonnes de plomb sont répandues chaque année dans la nature européenne en raison de la chasse et de la pêche, dont 4 000 dans les zones humides. En comparaison, les rejets de plomb de toutes les sources industrielles ponctuelles de l’UE sont estimés à environ 500 tonnes/an. 

La grenaille de plomb est notamment utilisée pour tirer sur les oiseaux, très nombreux dans les zones humides. Pour être sûrs d’atteindre leur cible, les chasseurs tirent des gerbes de billes de plomb dont certaines vont faire mouche, et faucher les oiseaux même en plein vol, tandis que le reste va se disperser dans l’environnement.

Rejetés dans la nature, ces fragments intoxiquent alors les oiseaux d’eau tels que les cygnes, les flamants roses, les canards et les oies, qui les confondent avec les aliments et surtout les cailloux qu’ils consomment pour leur digestion.

Mais les oiseaux des zones humides ne sont pas les seuls concernés par cette pollution : les munitions au plomb empoisonnent toutes les strates des écosystèmes, eau, sol, végétaux, jusqu’à atteindre les animaux ayant le malheur de pâturer dans les parages comme les vaches.

« Les munitions au plomb posent également un véritable problème de santé publique pour les humains. Responsable du saturnisme, l’ingestion de plomb affecte les fonctions cérébrales et cognitives, provoque des états d’anémie, perturbe les systèmes reproducteur, nerveux et digestif, etc. » dénonce la LPO

A la place du plomb, les utilisateurs vont désormais utiliser des alternatives déjà existantes en alliage ou en acier.

Crédit : Ray Hennessy

Le cas de la France, pas si en avance que ça

Suite à cet avis de l’Echa, la Commission Européenne avait donc mis au point un projet de règlement visant à modifier l’annexe XVII du règlement Reach, aujourd’hui adopté par le Parlement européen. Le plomb ne pourra donc plus être utilisé dans les zones humides de l’UE et leurs alentours, une zone tampon de 100 mètres devant être respectée.

Les Etats membres ont maintenant deux ans pour se mettre à jour, et bannir définitivement les munitions au plomb des zones humides de l’Union européenne.

« Bien qu’insuffisante, car partielle, cette interdiction constitue toutefois une nouvelle étape significative vers l’éradication du plomb. C’est un soulagement et un encouragement de voir la majorité des eurodéputés refuser de tomber dans le piège de la désinformation et de l’alarmisme qui ont été relayés sur cette question, notamment par l’intermédiaire des lobbies cynégétiques et le groupe d’extrême droite Identité et Démocratie (ID). » a précisé la Ligue de Protection des Oiseaux.

En effet, le groupe d’extrême droite Identité et Démocratie (ID) avait déposé une proposition de résolution pour s’opposer au projet de règlement. Le Parlement européen a rejeté la tentative de l’extrême-droite le 25 novembre, interdisant pour de bon le plomb dans les zones humides de l’Union européenne.

Ce faisant, le Parlement européen a enfin respecté l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA) qui donnait l’obligation juridique internationale d’interdire la grenaille de plomb dans les zones humides depuis… 1999.

La France, de son côté, avait prohibé l’utilisation de plomb dans les zones humides (marais, tourbières, prairies humides, lagunes, mangroves, deltas, baies, berges de lacs et de rivière) par l’arrêté du 1er août 1986

Cependant, la circulaire DNP/CFF N° 2006-11 du 4 avril 2006 a diminué cette protection en évinçant une zone tampon de 30 mètres autour d’un plan d’eau au prétexte qu’il suffit de ne pas tirer pas en direction de la nappe d’eau ou de s’assurer que la gerbe de plomb n’est pas susceptible de retomber dans l’eau.

« Donc, dans la pratique, actuellement les chasseurs peuvent tirer au plomb en zone humide en toute tranquillité sans craindre d’éventuelles verbalisation ! Il y en a même qui ne connaisse pas l’interdiction de 1986 ! » précise Pascal Orabi, Chef de missions LPO France, pour La Relève et La Peste

Le pays doit maintenant modifier cette circulaire pour se mettre en règle avec la zone tampon de 100 mètres instaurée dans la décision du Parlement européen. Durant sa campagne présidentielle de 2017, Emmanuel Macron s’était engagé à « étendre l’interdiction des munitions qui contiennent du plomb à l’ensemble du territoire et pas seulement dans les zones humides. » 

Une promesse qui n’a pas été remplie à ce jour.

2 décembre 2020 - Laurie Debove
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Générations Notre nouveau livre « Générations » marque dans le temps l’esprit d’une génération qui se bat pour préserver notre monde. Changements climatiques, répression policière, inégalités, capitalisme hors de contrôle : la nouvelle génération va devoir relever des défis inédits, pour certains presque insurmontables. Mais que ressent-elle ? Quel sens donne-t-elle au présent ? Et comment perçoit-elle l’avenir ? C’est ce que nous avons cherché à comprendre dans ce nouveau livre-journal, « Générations ».
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^