Passez votre été avec nos livres Des livres écrits par les plus grands acteurs de la cause écologique pour vous éveiller et vous faire passer à l’action

La politique de Laurent Wauquiez va détruire 140 ha de terres agricoles et forestières

"Ici, en Haute-Loire, bien plus qu'ailleurs nous connaissons les techniques d'intimidation et de pression mise en place à la tête de la région. La plupart des élus et des habitants n'osent pas s'afficher contre des projets ou des décisions portés par Laurent Wauquiez. Il n'est plus acceptable qu'en 2021, une telle pratique de gouvernance puisse encore avoir lieu."
21 mai 2021 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

En ce printemps 2021, le mouvement « Les soulèvements de la Terre » a décidé d’occuper les territoires pour les protéger de la bétonisation. Pour leur troisième action, ce mouvement de résistance organise un grand weekend de rassemblement les 22 et 23 mai pour protester contre le projet de déviation de la RN88, entre Saint-Hostien et Le Perthuis. Initialement imaginée en 1997, inchangée depuis et désormais portée par Laurent Wauquiez, cette route au coût élevé menace 29 fermes de moyenne montagne et plus de 140 hectares de terres (forêts, zones humides, prés, sources, haies). Le collectif dénonce une politique d’intimidation injuste et écocidaire. Nous relayons ici leur appel.

Le projet de déviation de la RN88 en Haute-Loire (entre le Pertuis et Saint-Hostien) porté haut et fort par le président de région, Laurent Wauquiez, connaît depuis quelques mois une opposition grandissante. Ce tracé – qui représente actuellement le plus gros chantier routier de France – impacte 29 fermes en moyenne montagne, et plus de 140 hectares de terres (forêts, zones humides, prés, sources, haies).

Le coût initial du projet est faramineux : 226 millions d’euros, sans compter les surcoûts que génère nécessairement un chantier de la sorte.

Une partie des voies sera encaissée dans le sol, ce qui conduira à extraire une quantité exorbitante de terre.

Depuis janvier, les travaux de défrichement sont entamés, haies et arbres rasés, pose de barbelés sur des kilomètres, sans même respecter les mesures environnementales de l’arrêté préfectoral.

Les agriculteurs sont mis sous pression par le biais des propriétaires de leur terre qu’on incite à vendre sans leur accord menaçant d’expropriation alors même que la déclaration d’utilité publique est caduque. Les commerçants du Pertuis, à qui l’on avait promis un village étape, apprennent qu’il ne serait pas compté dans le budget du chantier…

Lire aussi : Haute-Loire : un million de graines semées pour s’opposer à une route menaçant 140 ha de terres agricoles et forestières

Le président de région attaque l’agriculture paysanne depuis son investiture à la région et il défend des projets qui impactent directement le foncier agricole : TGV Lyon-Turin, RN88, et anciennement A45…

Le paysage encore préservé

Une politique régionale arbitraire

Bien au-delà, le bilan de la politique régionale se résume à :
– l’amputation de la formation professionnelle de 185M€ par an.
– un sous-investissement notoire dans le secteur des transports en commun.
– des réductions arbitraires et injustifiées de subventions qui ont grandement mis à mal la vie associative de notre région…

Le collectif « Vent d’Assos » a déjà répertorié un grand nombre d’associations impactées par de sérieuses baisses des subventions régionales depuis l’élection de Laurent Wauquiez, allant de SOS Racisme à la Confédération Paysanne, en passant par les MJC et le Centre d’Information sur le Droit des femmes et des Familles.

Or, ces missions associatives sont de première nécessité, surtout dans les temps difficile que nous traversons : dans le secteur de la santé, de l’insertion, de l’éducation populaire, de la solidarité locale et internationale, de la protection de la nature, de l’agriculture paysanne, de la culture, de la lutte contre les discriminations, du logement… ce sont des personnes investies en première ligne qui prennent les problèmes à bras le corps.

Le tissu social tient par ces liens et ses structures négligées aujourd’hui par la politique régionale qui ne pense que « développement économique ».

Quand une image vaut mille mots – crédit : La lutte des sucs

Ici, en Haute-Loire, bien plus qu’ailleurs nous connaissons les techniques d’intimidation et de pression mise en place à la tête de la région. La plupart des élus et des habitants n’osent pas s’afficher contre des projets ou des décisions portés par Laurent Wauquiez.

Il n’est plus acceptable qu’en 2021, une telle pratique de gouvernance puisse encore avoir lieu. En démocratie, nous devrions toujours avoir la possibilité de s’opposer à une politique sans craintes.

Nous appelons donc à être rejoint en nombre le samedi 22 mai à 10h au Puy en Velay pour une manifestation nationale contre le projet de déviation de la RN88 et les choix politiques du président de région.

En effet, une telle somme dépensée pour une route de 10km (198 millions d’euros pris en charge par la région, alors qu’il s’agit d’une route nationale) reviendra à serrer la vis dans d’autres secteurs : est ce encore les associations, et les services publics comme les transports en commun, l’éducation, la santé, qui se verront amputer de leur budget ?

Unissons nos forces contre la RN88 et pour le soutien des associations impactées par la politique de Wauquiez ! Plus d’infos ici.

Crédit photo couv : RN88 – Travaux Chantier Roudesse – FNE AURA

21 mai 2021 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Guide pour faire échouer des projets contre-(la)-nature Ce nouveau guide de résistance vous explique toutes les techniques pour faire échouer des grands projets écocidaires. Autoroutes, supermarchés, entrepôts Amazon, vagues artificielles à quelques kilomètres de l’océan : alors que le réchauffement climatique arrive, il est primordial de protéger le peu de nature qu’il nous reste. Se basant sur son expérience et ses années de militantisme, François Verdet a regroupé étape par étape toutes les techniques nécessaires pour faire échouer des projets contre la nature.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^