La coopérative Commown lance le premier Fairphone déGAFAMisé en France

DéGAFAMisé veut tout simplement dire sans la présence et l’influence des GAFAM en utilisant notamment des logiciels open source qui respectent les données privées de leurs utilisateurs.
10 octobre 2018 - Laurie Debove
FacebookTwitter

Elle propose déjà des Fairphones et ordinateurs plus éthiques à la location, la coopérative française Commown passe à l’étape supérieure pour protéger nos données : le lancement d’un Fairphone déGAFAMisé.

déGAFAMisé ?

DéGAFAMisé veut tout simplement dire sans la présence et l’influence des GAFAM en utilisant notamment des logiciels open source qui respectent les données privées de leurs utilisateurs. Fairphone, le smartphone modulaire conçu pour durer, propose une alternative au système d’exploitation Android nommée « Fairphone Open OS », qui s’appuie sur Android mais en supprime tous les services Google (Playstore, gmail, maps, etc.). Le but : supprimer les trackers qui permettent de capter les données personnelles des usagers, et les publicités ciblées.

Commown est une société coopérative française qui privilégie l’économie d’usage à celle de la propriété en proposant des smartphones et ordinateurs à la location. Son statut de coopérative la différencie d’une start-up et la protège d’être rachetée par un géant du web à l’inverse de nombreuses petites structures de la tech, comme Waze qui avait été rachetée par Google. Les experts techniques de Commown sont donc des convaincus de longue date sur l’importance des logiciels libres.

Le fairphone est complètement modulable – Image Fairphone

« L’installation du système d’exploitation « Fairphone Open » n’est pas forcément accessible au grand public, il faut rentrer quelques lignes de code. Commown a naturellement eu envie de le faire pour ses adhérents, et de renforcer notre économie d’usage en étendant le service à la déGAFAMisation. Après, il existe d’autres systèmes d’exploitation qui vont encore plus loin, car il reste une influence de Google qui développe et maintient la base libre d’Android. Mais toute la couche qui capte les données personnelles et facilite les publicités ciblées est maintenant supprimée avec Faiphone Open. » Adrien Montagut

A la place du PlayStore, F-Droid (porté par F-Droid Limited, un organisme à but non lucratif enregistré en Angleterre (n ° 8420676) est un app store alternatif en open source qui propose uniquement des applications open source et gratuites. Les applis qu’il propose sont recompilées à partir du code source, il est donc impossible de mettre du non open-source sur F-Droid.

Une erreur courante est de penser que le système d’exploitation Android étant lui-même en open source, les applications qu’il propose le sont aussi mais ce n’est absolument pas le cas dans leur immense majorité, avec tous les risques que cela comprend pour l’utilisation et la vente de nos données personnelles.

Capture d’écran du site internet F-Droid

Rallier écologie et logiciels libres

L’utilisation de F-Droid demande une certaine adaptation car les applications proposées sont moins ergonomiques. Pour les usagers, c’est donc un acte fort de consommation.

« Les gens férus d’écologie ne vont pas forcément de pair avec la cause « libriste » (utilisation de logiciels libres). Chez Commown, nous pensons pourtant qu’il est essentiel de faire la connexion entre les deux, car si certains objets connectés peuvent apporter une forme de résilience à la société, les grands groupes qui les détiennent peuvent utiliser leur influence pour orienter différents modes de pensées. Ainsi, le modèle économique de Google est basé sur la publicité, donc forcément sur la surconsommation et la croissance. Même si Google prétend et fait quelques efforts, ce n’est pas dans son intérêt économique de remettre en cause le système dans son ensemble. » Adrien Montagut

Crédit Photo : Markus Spiske

De la même façon, un logiciel libre et open-source peut allonger la durée de vie des produits (et donc utiliser moins de ressources) car un système d’exploitation soutenu par une communauté de hackers va durer et lutter contre l’obsolescence programmée des logiciels. C’est une façon de se réapproprier les appareils.

« Il faut avoir conscience que la cause qu’on porte est une réponse partielle aux problèmes créés par la tech : cela reste quand même une hérésie environnementale et sociale d’avoir autant de puissance dans la poche. L’impact de notre modèle n’est pas négligeable, mais on va vers une meilleure dynamique. La prochaine étape sera d’accompagner nos adhérents pour qu’ils aient un usage plus sobre de leurs appareils. » Adrien Montagut

Commown vient tout juste de lancer le bêta-test du Fairphone déGAFAMisé, le projet va évoluer en fonction des retours des usagers.

10 octobre 2018 - Laurie Debove
FacebookTwitter
La coopérative Commown lance le premier Fairphone déGAFAMisé en France
FacebookTwitter
Graine - Numéro 2 Tous les auteurs de « Graine » sont des acteurs du changement. De Pierre Rabhi à Hubert Reeves, ou encore Joël de Rosnay et Stéphanie Gibaud, ils nous font part de leurs expériences hors normes et de leurs visions de la société. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^