En France, l’épandage de pesticides a augmenté de 25 % en 10 ans. Un échec cuisant

Un désastre pour notre environnement.
8 janvier 2020 - Laurie Debove
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre nouvelle bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 130 pages
- Impression : France

Commander

Avec le plan EcoPhyto, le gouvernement s’était engagé à réduire de 50% l’utilisation des pesticides en France en 10 ans. Les chiffres officiels qui viennent d’être publiés sont la preuve d’un échec cuisant : à la place, l’épandage des pesticides a augmenté de 25 % ! Les associations environnementales dénoncent l’influence des lobbies d’intrants chimiques.

Le combat a été long pour avoir un peu de transparence. Après un an d’attente, les chiffres 2017/2018 sur l’évolution de la consommation des pesticides dans l’agriculture française ont enfin été rendus publics. Le couperet est tombé : l’utilisation des pesticides augmenté de 25 % depuis 2009 ! Pourtant, le gouvernement avait lancé cette année-là un plan Ecophyto dont l’objectif était de réduire leur usage de 50 % entre 2009 et 2018. 

Ces chiffres symbolisent l’échec du gouvernement français à accompagner la transition agroécologique, malgré une communication massive en ce sens, et l’influence des lobbies qui verrouillent les systèmes alimentaires en France. A force de prétendre ne pas vouloir prendre de « mesures précipitées » qui pourraient mettre les agriculteurs dans l’embarras, la France a perdu un temps inestimable, 10 ans !, pour mettre en place un modèle agricole résilient et respectueux du vivant.

« Le gouvernement ne semble pas assumer l’échec du plan de réduction de l’usage des pesticides et continue sur la mauvaise pente. Ces faits et cette hausse alarmante de la consommation de pesticides questionnent sur le poids des lobbys dans notre pays. Plus de 600 millions d’euros d’argent public ont été investis sur 10 ans pour réduire la consommation de pesticides en France dans le cadre d’Ecophyto ! Il est plus que temps de tirer le bilan des blocages structurels dans le monde agricole et d’aller vers des solutions de soutien plus affirmées à la transition agroécologique et à l’agriculture biologique. » réagit Claudine Joly, en charge des questions pesticides à France Nature Environnement

Le comble : la demande pour des produits bio est en forte hausse depuis quelques années, +15,7% entre 2017 et 2018, à tel point que la France est obligée d’importer des produits pour répondre à la demande. Ainsi, la part de l’alimentation issue de l’agriculture biologique produite hors de France est passée de 29 % à 31 %. Ce décalage entre la demande des français-e-s à manger des aliments sains produits dans des conditions environnementales pérennes et l’augmentation des pesticides illustre bien l’échec du gouvernement à répondre aux attentes de la population. 

« La période des mesures non contraignantes a vécu et il faut maintenant que l’Etat français fixe des règles beaucoup plus contraignantes. Générations Futures demande une évolution radicale du plan Ecophyto. Celui-ci doit imposer des objectifs de réduction par culture et par région, décroissants dans le temps année après année, qui soit contraignants et dont le non-respect déclenche des sanctions, notamment financières. A l’inverse les agriculteurs les plus performants dans le domaine de la réduction de l’usage des pesticides doivent être soutenus et aidés pour les efforts qu’ils déploient, l’ensemble pouvant s’assimiler à un système de bonus/malus. De même nous attendons que la France pèse de tout son poids au niveau européen pour faire totalement réviser le système d’aides de la nouvelle PAC actuellement en discussion. Les aides fixes à l’hectare doivent être considérablement diminuées au profit d’aides conditionnées par le respect de normes environnementales strictes et notamment dans le domaine des changements des systèmes de production agricole et de la réduction de l’usage des pesticides. Si de telles mesures fortes n’étaient pas prises rapidement il serait évident que le gouvernement ferait alors preuve de duplicité en ne se donnant pas les moyens d’un changement qu’il prétend vouloir mettre en œuvre. Nous en appelons donc à un sursaut de la part du gouvernement dans ce domaine pour sortir enfin l’agriculture française de sa grande dépendance aux pesticides chimiques de synthèse ! » exige Générations Futures

La décennie qui s’ouvre est celle de tous les enjeux : la transition agricole en est plus que jamais un élément clé.

8 janvier 2020 - Laurie Debove
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Livre-Journal 04 : Vivant Pablo Servigne, Vandana Shiva, Lamya Essemlali et d'autres auteurs de renom nous expliquent l'importance de protéger notre Terre et de devenir de véritables gardiens du Vivant. L'humanité est en passe de détruire, en cinq décennies, un écosystème qui a mis des milliards d'années à se constituer. Idées concrètes, réflexions et partages de savoir vous inspirerons à devenir des défenseurs de la Vie.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^