Passez votre été avec nos livres Des livres écrits par les plus grands acteurs de la cause écologique pour vous éveiller et vous faire passer à l’action

Il vit dans sa cabane sur ses propres terres, la mairie veut le déloger

En Charente-Maritime, Guy Belmon, retraité de 79 ans, a décidé de vivre dans une cabane construite par ses soins sur ses terres. Pourtant, la mairie ne l’entend pas de cette oreille et cherche à le déloger de cette « zone naturelle. » Guy Belmon est un habitant du village de Cercoux dans le sud de la Charente-Maritime et […]
11 avril 2017 -
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

En Charente-Maritime, Guy Belmon, retraité de 79 ans, a décidé de vivre dans une cabane construite par ses soins sur ses terres. Pourtant, la mairie ne l’entend pas de cette oreille et cherche à le déloger de cette « zone naturelle. »

Guy Belmon est un habitant du village de Cercoux dans le sud de la Charente-Maritime et est propriétaire là-bas d’une petite parcelle d’un bois. Les choses suivant leur cours, Guy Belmon descend progressivement en-dessous du seuil de pauvreté jusqu’à ne plus être en moyen de payer un appartement. Il décide donc de construire une cabane sur son terrain boisé, et d’en faire sa résidence principale. « Je ne veux pas être un cas social (…) Tout ce que je demande c’est qu’on me fiche la paix » explique-t-il.

On pourrait s’attendre à ce que personne n’ait son mot à dire dans cette histoire. Pourtant, un jour Guy Belmon est emmené par l’adjointe au maire qui lui reproche d’avoir construit sans autorisation sur une zone classée naturelle. En effet, il est légalement interdit de construire, même temporairement, sur ces zones dites naturelles considérées comme des biens communs qui participent de l’intérêt collectif, et ne doivent pas servir les intérêts particuliers. « L’intérêt d’un particulier, quel qu’il soit, ne prime pas sur la collectivité. La construction a été faite en toute illégalité et n’a donc pas lieu d’exister », a déclaré l’adjointe au maire.

Mais qui cela gène-t-il ? Les concitoyens de Guy Belmon souhaitent-ils véritablement le déloger au nom d’une loi qui ne prend pas en considération toutes les circonstances ? Quoi qu’il en soit, Guy Belmon n’a certainement pas prévu de quitter sa maison, au contraire il compte bien couler ses derniers jours avec son épouse au milieu du bois (ça a du charme n’est-ce pas). Il sera auditionné le 14 avril par les gendarmes et le parquet a été saisi de l’affaire mais, avant que ne soit décidée la destruction de sa cabane, la procédure risque de durer bien longtemps.

Pour regarder le reportage c’est par ici ! 

2017-03 RELEVE&PEST0039 JEREM

Pour commander notre Manifeste, cliquez sur l’image !

11 avril 2017 -
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Recueil - Hors-série « Recueil » est le titre de notre nouvelle édition. Ce hors-série regroupe tous les plus beaux textes de La Relève et La Peste depuis plus de 7 ans. Nous avons réuni 14 auteurs qui ont façonné La Relève et La Peste depuis ses débuts. Ce livre vous permet de tout comprendre sur les plus grands enjeux de notre monde. Que vous ayez déjà nos livres ou que vous souhaitiez connaître nos éditions, le meilleur choix est ce hors-série qui donne une vision globale de notre travail éditorial.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^