Un village de luxe touristique veut artificialiser 400ha dans une Zone Natura 2000 en Sologne

« La Sologne ne doit pas devenir, plus encore qu’elle ne l’est déjà, une réserve pour touristes ou résidents aisés venant consommer de la nature. S’arrêter aux 220 emplois potentiels ne peut ni justifier l’implantation de ce projet, car il est trop impactant pour le territoire et parce que la privatisation d’une zone naturelle classée au profit d’une offre touristique et de loisirs réservée à une élite n’est pas acceptable. »
24 janvier 2020 - Laurie Debove
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre nouvelle bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 130 pages
- Impression : France

Commander

A la Ferté-Saint-Cyr, les promoteurs du projet « Chambord Country Club » veulent créer un immense complexe touristique de luxe sur 400ha dans une zone classée Natura 2000. Cela fait pourtant dix ans que la population locale s’oppose au projet, une mobilisation s’organise face à la ténacité des promoteurs.

Un village de luxe en circuit fermé

Le « Chambord country club » prévoit la construction d’un golf de 27 trous, 565 résidences de luxe, des piscines, des tennis et un centre équestre, sur la commune de la Ferté-Saint-Cyr, à quinze kilomètres du château de Chambord, en pleine forêt de Sologne. Ce projet entièrement privé a un coût estimé de 400 millions d’euros. Le but : capter les touristes les plus fortunés qui viennent visiter les châteaux de la Loire.

Ce projet de complexe touristique vise ainsi une population très spécifique (chasseurs, golfeurs, parisiens et retraités), les maisons allant être vendues entre 500 000 et 1,5 million d’euros. Bernard Saunier, gérant de Saneo qui porte le projet, estime que « 20 % des propriétaires devraient y habiter à l’année, soit un minimum de 1.500 € par an et par maison de recette fiscale supplémentaire » pour la Mairie. Ce complexe de luxe promet de créer plus de 200 emplois à terme, un argument que réfute le Conseil régional Centre-Val de Loire.

« La Sologne ne doit pas devenir, plus encore qu’elle ne l’est déjà, une « réserve » pour touristes ou résidents aisés venant « consommer de la nature ». S’arrêter aux 220 emplois potentiels ne peut pas justifier l’implantation de ce projet, car il est trop impactant pour le territoire et parce que la privatisation d’une zone naturelle classée au profit d’une offre touristique et de loisirs réservée à une élite n’est pas acceptable. D’autres alternatives pour l’emploi pourraient exister, qui feraient de la biodiversité et de son respect un atout pour le territoire. » exprime ainsi le Conseil régional Centre-Val de Loire dans ses voeux

Crédit : Wilmotte & Associés

Même son de cloche pour les habitants de la Ferté-Saint-Cyr qui s’opposent au projet dans la pétition mise en ligne. Pour eux, ce village de luxe est inutile car « des maisons non reprises se meurent dans les villages voisins ». Surtout, alors que tout est pensé pour que les gens restent et consomment sur place, ce village de luxe en circuit fermé ne va pas inciter ses touristes à dépenser à l’extérieur.

L’artificialisation des sols et usage de l’eau

Proposé une première fois en 2009, le projet avait été rejeté par le tribunal administratif suite à la plainte des habitants locaux qui ne voulaient pas voir la forêt de Sologne déboisée. En effet, à l’heure où la sixième extinction de masse est en cours et où l’on sait que l’artificialisation des sols en est la première cause, comment justifier de dénaturer 400 hectares de forêt pour des habitations secondaires et touristiques ?

Crédit : Wilmotte & Associés

« La Sologne est déjà mitée par des projets comme ça ! Ce projet vient se rajouter à plein d’autres, il y a déjà 4 golfs dans un rayon de 25km, et l’un d’entre eux aura même une clôture commune avec le Chambord Country Club ! La Forêt de Sologne est la plus grande zone Natura 2000 d’Europe mais tout le monde met des grillages sur sa propriété ce qui empêche la libre circulation des espèces donc il y a une bataille pour lutter contre l’engrillagement, et ce projet ne va pas arranger la situation. » explique, pour La Relève et La Peste, Charles Fournier, vice président du conseil régional et président du groupe écologiste qui s’oppose au projet

Le Conseil Régional Centre Val de Loire a ainsi voté un nouveau schéma régional d’aménagement du territoire qui fixe la neutralité foncière à 2040. Il est également très préoccupé par les ressources en eau que va nécessiter ce complexe touristique de luxe, notamment les 75 000m3 par an destiné à la pelouse du golf. Un choix de consommation d’eau qui n’est pas en accord avec la réalité de la région qui a été soumise à des interdictions totales de prélèvements d’eau en juillet 2019. Et ces pénuries risquent de se répéter de plus en plus chaque année, la crise climatique étant déjà un « assèchement climatique » en France.

La proximité de la centrale nucléaire pose également question aux élus pour la sécurité des vacanciers en période de haute fréquentation, si jamais la zone devait être évacuée. Face à la polémique, le château de Chambord a demandé à ce que son nom soit retiré du projet, dans lequel il n’intervient pas.

Dans les prochaines semaines, une enquête publique va être lancée sur l’aspect environnemental du projet. De son côté, le Conseil Régional est déterminé à utiliser tous les instruments légaux pour empêcher ce projet « du vieux monde » de voir le jour.

24 janvier 2020 - Laurie Debove
FacebookTwitter
Un village de luxe touristique veut artificialiser 400ha dans une Zone Natura 2000 en Sologne
FacebookTwitter
Achetez notre nouveau Livre
Livre-Journal 04 : Vivant Pablo Servigne, Vandana Shiva, Lamya Essemlali et d'autres auteurs de renom nous expliquent l'importance de protéger notre Terre et de devenir de véritables gardiens du Vivant. L'humanité est en passe de détruire, en cinq décennies, un écosystème qui a mis des milliards d'années à se constituer. Idées concrètes, réflexions et partages de savoir vous inspirerons à devenir des défenseurs de la Vie.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^