Quelques mesures à piquer à l’Islande en matière d’égalité des genres !

En matière d’égalité des genres, tous les pays ne sont pas égaux. Et c’est l’Islande qui fait figure de proue dans ce domaine. Avec l’un des arsenaux juridiques les plus complets au monde, ce pays est en tête de tous les classements mondiaux en termes d’égalité femme-homme. Et si de nombreux progrès restent encore à […]
8 novembre 2017 - Charlotte Dressel
FacebookTwitter
Livre-Jounal numéro 3
Pour Noël, offrons des cadeaux engagés qui ont du sens ! Notre nouveau livre réunit de grands acteurs du changement et vous donne les clés d'un monde meilleur.
Acheter votre Livre-Journal

En matière d’égalité des genres, tous les pays ne sont pas égaux. Et c’est l’Islande qui fait figure de proue dans ce domaine. Avec l’un des arsenaux juridiques les plus complets au monde, ce pays est en tête de tous les classements mondiaux en termes d’égalité femme-homme. Et si de nombreux progrès restent encore à faire en la matière, voici quelques mesures et idées intéressantes pour combattre les inégalités et promouvoir une société plus juste.

Des mesures pour garantir l’égalité dans tous les domaines

Les inégalités salariales font l’objet d’une attention toute particulière. Selon l’association « Business and professionnel women » il faudrait attendre 2 169 pour que l’égalité soit atteinte si nous conservions le même rythme de réduction des inégalités qu’aujourd’hui… De quoi faire réagir ! En Islande, une loi devrait donc entrer en application d’ici 2020 pour obliger les entreprises à prouver qu’elles paient leurs employées de manière non discriminatoire, sous peine de payer une amende. L’Islande deviendra alors le seul pays au monde à considérer les inégalités de salaire comme étant illégales. En effet, les femmes gagnent toujours 14 à 18% de moins que leur homologues masculins – et cet écart atteint plus de 36% chez les 1% des hommes et des femmes les mieux payés – dans le monde du travail.

A l’heure où en France, les hommes et les femmes demandent un allongement du congé paternité – qui n’est aujourd’hui que de 11 jours – pour permettre une plus libre répartition des charges familiales au sein des couples, en Islande, le « Icelandic Act on Maternity/Paternity and Parental Leave » est considéré comme l’une des meilleures politiques en matière de congés parentaux au monde : 3 mois pour la mère, 3 mois pour le père et 3 mois à se partager afin d’impliquer les hommes de manière plus active dans la vie de famille.

Mais le gouvernement islandais ne s’arrête pas là et lutte également pour une meilleure représentation des femmes dans la société en général. Toutes les publicités comportant des représentations sexualisées et sexistes des femmes ont été interdites afin de lutter contre les stéréotypes sexistes et de genres. De même, l’égalité des genres est enseignée dans les écoles dès le plus jeune âge afin que les enfants soient sensibilisés aux questions d’égalité : les manuels scolaires sexistes sont également bannis des écoles.

« Le fait qu’il y ait moins d’inégalités ne veut pas dire qu’il y a égalité »

Si toutes ces mesures ont aidé à réduire les inégalités entre les femmes et les hommes, ce n’est pas pour autant qu’une réelle égalité a été atteinte en Islande. Les collectifs féministes luttent toujours pour progresser dans l’égalité mais aussi pour veiller que les droits acquis ne soient jamais remis en question. Comme nous prévenait Simone de Beauvoir :

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».

En Islande, ces mots de Simone de Beauvoir résonnent tout particulièrement. En effet après la crise économique de 2008, « il y a un sentiment de crainte de l’avenir qui s’est distillé dans la société islandaise, et avec lui, un recentrement sur les valeurs traditionnelles et patriarcales incarnées notamment par la famille (…) Et de nouveau resurgit ce vieux discours qui dit que la défense des droits des femmes constitue une atteinte à l’équilibre du foyer, au sein duquel la place de la mère serait auprès des jeunes enfants » selon Irma Erlingsdottir, directrice du Centre de recherches sur les femmes et les genres. Alors malgré les progrès, la lutte continue, plus fort que jamais.

Manifeste numéro 1

Pour commander notre Manifeste, cliquez sur l’image !

8 novembre 2017 - Charlotte Dressel
FacebookTwitter
Quelques mesures à piquer à l’Islande en matière d’égalité des genres !
FacebookTwitter
L'Éveil - Numéro 3 Tous les auteurs de « L'Éveil » cassent les codes de l'information. De Idriss Aberkane à Sébastien Arsac ou encore David Koubbi et Valérie Cabanes, nos auteurs nous alertent sur les plus grands enjeux de notre décennie. Si nous voulons changer notre société, nous devons passer par l'éveil. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^