Quand consommer de la viande et des produits laitiers pollue plus que les géants du pétrole

Selon les analyses, les émissions des cinq premières entreprises du secteur de la viande et des produits laitiers (JBS, Dairy Farmers of America, Tyson et Fonterra) sont supérieurs à celles des géants des énergies fossiles comme Exxon, BP ou Shell.
26 juillet 2018 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter

La place de ces produits dans les émissions mondiales

Un nouveau rapport de l’institut pour l’agriculture et la politique commerciale (IATP) publié mercredi 18 juillet affirme que « la consommation de viande et de produits laitiers à un impact dangereux sur le réchauffement climatique ». Pour cela, l’institut évalue les émissions de gaz à effet de serre (GES) des secteurs, mais également la transparence des entreprises du secteur à ce sujet.

Le rapport vient mettre en évidence « la place croissante de ces produits dans les émissions mondiales ».

Crédit Photo : Stijn te Strake

Selon les analyses, les émissions des cinq premières entreprises du secteur de la viande et des produits laitiers (JBS, Dairy Farmers of America, Tyson et Fonterra) sont supérieurs à celles des géants des énergies fossiles comme Exxon, BP ou Shell.

Des chiffres inquiétants lorsque l’on sait que, si leur croissance se poursuit au même rythme, ils pourraient absorber en 2050, « plus de 80 % du budget annuel de gaz à effet de serre » compatible avec la limitation du réchauffement climatique à 1.5°C.

La transparence des entreprises

« Ces chiffres ne sont pas vraiment nouveaux. » explique Devlon Kuyek auteur du rapport :

« Il faut dire aussi qu’on a du mal à les obtenir. Ainsi, Cargill ne donne aucun chiffre, mais évoque une hausse de la production dans sa division bœuf. »

Crédit Photo : Mehrshad Rajabi

En effet, qui dit plus de bœuf, dit mécaniquement davantage d’émissions de GES. Pourtant l’entreprise ne semble pas en tenir compte dans son rapport annuel.

Si quelques entreprises exposent leurs émissions de GES, la majorité ne le mentionne même pas. Ainsi, les 35 plus grosses firmes du secteur excluent « leur chaîne d’approvisionnement » (et donc l’utilisation de bétail)  de leurs études sur leur empreinte carbone. Pourtant, celles-ci totalisent entre 80 % et 90 % des émissions réelles du secteur !

Parmi ces entreprises, Danone. Le groupe possède un plan en lien avec l’accord de Paris, cependant, rien n’est mis en place concernant les émissions de GES de leur chaîne d’approvisionnement. Rien n’est mentionné sur l’utilisation de vaches à lait, et pourtant l’empreinte ne peut diminuer sans transformation majeure.

26 juillet 2018 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
Quand consommer de la viande et des produits laitiers pollue plus que les géants du pétrole
FacebookTwitter
Graine - Numéro 2 Tous les auteurs de « Graine » sont des acteurs du changement. De Pierre Rabhi à Hubert Reeves, ou encore Joël de Rosnay et Stéphanie Gibaud, ils nous font part de leurs expériences hors normes et de leurs visions de la société. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^