Maison d’édition et média indépendants, sans actionnaire et sans pub, financés par la vente de nos livres

Une piétonne a été tuée par un véhicule autonome Uber…

Ce lundi 19 mars, une femme a été percutée par un taxi Uber alors en « test autonome » en Arizona. L’incident relance le débat autour de cette technologie. Le premier accident de ce type depuis la mise en place des tests L’accident s’est produit dans la nuit de dimanche à lundi à Temple en Arizona. Une […]

Ce lundi 19 mars, une femme a été percutée par un taxi Uber alors en « test autonome » en Arizona. L’incident relance le débat autour de cette technologie.

Le premier accident de ce type depuis la mise en place des tests

L’accident s’est produit dans la nuit de dimanche à lundi à Temple en Arizona. Une femme, Elaine Herzberg âgée de 49 ans, a été heurtée par un véhicule de la société Uber. Emmenée à l’hôpital, la piétonne est décédée des suites de ses blessures.

Ainsi, suite à l’accident, Uber a annoncé la suspension de ses voitures autonomes dans les villes où la technologie était expérimentée : Pittsburg, San Fransisco, Toronto et Temple. Alors que plus de 1,6 million de kilomètres avaient déjà été parcourus par ces véhicules autonomes, la société de transports souhaite en savoir plus sur les circonstances de l’accident afin de mettre en place les mesures nécessaires.

Dans un premier temps, l’entreprise et la police ont affirmé que la voiture circulait en mode « autonome » lors de la collision, avec, comme l’indique la loi, un conducteur présent prêt à reprendre le volant en cas de danger ou de disfonctionnement.

Par la suite, après avoir examiné les images de la caméra du véhicule, le préfet de police a précisé qu’il aurait été « extrêmement compliqué d’éviter la collision dans n’importe quel mode, tant la victime a surgi brutalement ». En effet, la piétonne est survenue sur la route alors limitée à 60km/h, dans le noir sans aucune présence de passage piéton aux abords.

Bien qu’un premier incident mortel ait couté la vie d’un conducteur en 2016 au volant d’une Tesla autonome, cet incident représente le premier cas d’incident avec un piéton.

Innovation d’avenir VS avancée technologique dangereuse

Cet accident devrait renforcer les interrogations sur la sécurité de ces véhicules et relancer le débat autour de cette technologie.

Innovation d’avenir pour certains, avancée technologie dangereuses pour d’autres, les avis restent mitigés sur le cas de la voiture autonome. Groupes technologiques, constructeurs et équipementiers travaillent pourtant d’arrache-pied afin de mettre en place LA voiture autonome qui sera la première à sillonner les routes, et pour cela de nombreuses sociétés testent déjà des véhicules (General Motors, Google, Navya, AutoX, Nvidia, ou encore Tesla).

La voiture autonome de Google

En effet pour les défenseurs de la « conduite autonome » cette technologie serait la solution afin de diminuer le nombre d’accidents. Et pour cause, bien que la peur de la voiture sans conducteur reste présente, les probabilités vont dans son sens : 99,9% d’accidents en moins par rapport à un conducteur humain.

Homme ou machine, le risque d’accident n’atteindra probablement jamais le zéro absolu. Un dilemme donc, qui soulève plusieurs questions : « serait-il plus difficile d’accepter d’être tué par une machine que par un homme ? » s’interrogeait Alex Haag directeur technique de Autonomous Intelligent Driving GmbH dans un article d’Usbek & Rica. Ou encore : « faut-il attendre d’avoir des voitures autonomes 100% sures ou préfère-t-on assumer certains risques avec des véhicules déjà largement plus surs que des conducteurs humains ? » questionne Will Ramey directeur des programme de développement informatique chez Nvidia.

Le 100% autonome mythe ou réalité ?

Il existe 5 niveaux classés par l’Organisation international des constructeurs automobiles pour parler « d’autonomie ». Les véhicules déjà commercialisés restent pour le moment au stade d’assistance en niveau 2 et 3 (stationnement, circulation dans les embouteillages). Les véhicules de niveau 4, « autonomes » mais nécessitant un chauffeur dans la voiture, sont pour le moment testés sur les routes de Californie et d’Arizona. Le niveau 5 représentera alors une voiture totalement autonome sans volant ni pédales.

En ce qui concerne ce stade les avis divergent. Alors que Tesla affirme que sa voiture sera viable sans conducteur à bord pour 2019, BMW et Ford visent 2021, Nissan affirme pour sa part que « cela semble impossible avant au moins dix ans ».

Hugo Fozzati, directeur chez le concepteur de logiciels pour véhicules autonomes AutoX, affirme de son côté que « le marché pourrait atteindre 5% des ventes de véhicules en 2053, et peser alors plus de 500 milliards de dollars ».

image 15672

Pour commander notre nouveau Livre-Journal, cliquez sur l’image !

Maureen Gilmant

Faire un don
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout

Découvrez Forêts, un livre puissant qui va vous émerveiller

Forêts est le seul livre en France qui propose un tour d’horizon aussi complet sur le monde végétal. Pour comprendre comment protéger le cycle de l’eau, notre livre «Forêts», écrit par Baptiste Morizot, Thierry Thevenin, Ernst Zurcher et bien d’autres grands noms, vous donne toutes les clés de compréhension pour comprendre et vous émerveiller sur la beauté de nos végétaux.

Pour comprendre et savoir comment protéger le cycle de l’eau, notre livre «Forêts» est fait pour vous.

Articles sur le même thème

Revenir au thème

Pour vous informer librement, faites partie de nos 80 000 abonnés.
Deux emails par semaine.

Conçu pour vous éveiller et vous donner les clés pour agir au quotidien.

Les informations recueillies sont confidentielles et conservées en toute sécurité. Désabonnez-vous rapidement.

^