Nos livres financent notre indépendance Nos livres financent la gratuité de notre média et notre indépendance

Pierre Rabhi : “Cultiver son jardin est un acte politique”

«Tout le monde dépend de la nature. Si la nature meurt, nous mourrons.» A 79 ans Pierre Rabhi, de son vrai nom Rabah Rabhi, ne cesse de lutter pour que l’agriculture tienne la place centrale de nos organisations humaines. Selon lui, c’est en nous reconnectant à la terre qui nous nourrit, en prenant le temps […]
10 octobre 2017 - Sandra De Castro
Forêts est le seul livre en France à faire un tour d’horizon aussi complet sur notre monde végétal. Intelligence et communication, protection des forêts, déforestation… bien d’autres sujets vous attendent pour vous émerveiller et vous donner une dose d’inspiration positive.

- Thème : Intelligence et communication, protection des forêts, déforestation, santé…
- Format : 300 pages
- Impression : France

Commander

«Tout le monde dépend de la nature. Si la nature meurt, nous mourrons

A 79 ans Pierre Rabhi, de son vrai nom Rabah Rabhi, ne cesse de lutter pour que l’agriculture tienne la place centrale de nos organisations humaines. Selon lui, c’est en nous reconnectant à la terre qui nous nourrit, en prenant le temps de comprendre le miracle qui transforme une graine en de multiples fruits, que nous trouverons les ressources nécessaires pour construire une société véritablement intelligente et pérenne.

Depuis 1981, le pionnier de l’agriculture biologique transmet son savoir-faire en Afrique pour empêcher la désertification des sols et fédérer ce que l’humanité a de meilleur selon lui : la Nature. Né en Algérie mais élevé par un couple francais qui lui apporte une éducation européenne, Pierre Rabhi découvre à son arrivée en France en 1950 ce qu’il appelle “la barbarie du monde industriel”, alors ouvrier dans une usine. Il tente par la suite l’expérience d’ouvrier agricole dans une ferme conventionnelle mais souffre des méfaits du productivisme. C’est dans une petite ferme ardéchoise qu’il décidera de s’installer à son compte, retrouvant le plaisir d’une agriculture respectueuse de la nature et mettant en pratique son concept de “sobriété heureuse”.

Concept de sobriété heureuse :

Changement de modèle de société par la modération de nos besoins et désirs, le choix d’une sobriété libératrice et volontairement consentie, ce qui selon Pierre Rabhi permettrait de rompre avec la mondialisation actuelle et remettre l’humain et la nature au coeur des préoccupations.

Il transmettra cette philosophie dans le monde entier, notamment aux paysans du Burkina Faso dans les années 80, où il sensibilise de nombreux Burkinabés aux techniques agroécologiques. Il est l’auteur de nombreux livres (Du Sahara au Cévennes, Parole de Terre, Manifeste pour la Terre et l’Humanisme…) et l’initiateur de nombreux mouvements comme Colibris-Faire sa part , dont il explique l’origine par la finesse d’une légende amérindienne :

« Un jour, dit la légende, il y a eu un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :  « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je sais, mais je fais ma part. » »

C’est d’ailleurs ce qu’il a répété aux caméras de France Télévisions, car même à 79 ans, Pierre Rabhi n’arrête pas une minute, il se bat quotidiennement contre ceux qui organisent l’effondrement de notre planète et de notre civilisation :

C’est comme s’il y avait le feu et qu’on dise n’en avoir rien à foutre. Il y a le feu et il faut l’éteindre. C’est un devoir. Vous avez des enfants ? On est en train de leur faire un monde invivable. Tous ces salopards de gens qui n’ont d’autre préoccupation que de faire du profit… Ils se foutent littéralement de l’avenir de l’humanité. Non, on ne peut pas, on ne peut pas ! »

Et selon lui, le simple fait de “cultiver son jardin” (comme un rappel à la formule célèbre de Voltaire) est un “acte de légitime resistance à des systèmes qui confisquent toute possibilité au citoyen de survivre par lui-même, pour le rendre entièrement dépendant. Et la disparition de la biodiversité est devenue une problématique extrêmement grave. »

On vous laisse découvrir l’interview en entier :

Crédits : France 2

image 11

Pour commander notre nouveau Livre-Journal, cliquez sur l’image !

10 octobre 2017 - Sandra De Castro
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Forêts Notre nouveau livre «Forêts » est le seul livre en France qui propose un tour d’horizon aussi complet sur le monde végétal. Ces géants immobiles, nichés entre ciel et terre, sont apparus il y a plus de 400 millions d’années. Ils ont été les premiers à peupler notre planète. Ils ont traversé les âges, les tempêtes, un climat aussi varié que puissant, mais ils ne résisteront peut-être pas au passage de l’être humain, qui est en train d’anéantir les écosystèmes les plus riches de la terre. Ingénieur forestier, botaniste, mycologue, philosophe, journaliste, photographe, cultivateur : des plumes scientifiques et poétiques se sont unies pour vous proposer un tour d’horizon le plus complet possible sur notre monde végétal. Des sujets variés pour comprendre nos plus fidèles alliés, savoir comment les protéger et créer, peut-être, un sursaut collectif en devenant des gardiens de la forêt.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^