Passez votre été avec nos livres Des livres écrits par les plus grands acteurs de la cause écologique pour vous éveiller et vous faire passer à l’action

Un petit village résiste face à l’implantation d’un McDonald’s !

Le maire de l’Ile d’Oléron a déclaré ce lundi 23 octobre vouloir faire appel face à la décision prise par le tribunal administratif de Poitiers en faveur de la création d’un McDonald’s sur l’Ile. L’Ile française résiste face au géant Américain L’Ile d’Oléron est située dans l’océan Atlantique au large des côtes Charente-Maritime. C’est sur […]
24 octobre 2017 - Maureen Gilmant
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

Le maire de l’Ile d’Oléron a déclaré ce lundi 23 octobre vouloir faire appel face à la décision prise par le tribunal administratif de Poitiers en faveur de la création d’un McDonald’s sur l’Ile.

L’Ile française résiste face au géant Américain

L’Ile d’Oléron est située dans l’océan Atlantique au large des côtes Charente-Maritime. C’est sur cette île que Grégory Gendre, maire écologiste de Dolus d’Orélon, se bat contre l’implantation d’un McDonald’s depuis maintenant trois ans.

Dolus d’Oléron ce sont des étendues sauvages, des plages, une vie plutôt paisible et surtout un maire et des habitants « écolos ». La politique durable qui est en place depuis 2014 à Dolus prend en compte le tourisme mais également la préservation des espaces naturels et agricoles. Quant à la majorité municipale, elle défend un développement alimentaire territorial cohérent dans le cadre d’une transition énergétique, écologique et sociale globale. Par exemple, la restauration scolaire met l’accent sur les produits bio et collabore avec les producteurs locaux.

« Nous sommes particulièrement fiers de ce résultat car il concrétise une véritable démarche collective et collaborative associant le personnel de cantine, le personnel administratif, les producteurs locaux, la plate-forme « Mangeons bio », le réseau « Un Plus Bio », les parents d’élèves et bien entendu les enfants » explique le maire.

Le maire Grégory Gendre / Crédits : Un Plus Bio

Ainsi, l’idée de voir s’implanter une enseigne souvent associée à l’image de la « malbouffe » et antagoniste en matière de développement durable, n’est pas vraiment appréciée par les élus et les associations locales. Bien que le fast food se soit associé à une Société Civile Immobilière (SCI) familiale lui cédant une parcelle de 1750 m2, le maire s’y est opposé craignant que cela nuise à l’Ile, tout en s’appuyant sur des critères techniques et urbanistiques. Selon Mr Gendre, cela pourrait générer « 100 à 120 véhicules par heure, à midi et le soir ». De plus, en raison de son attractivité en saison (l’Ile accueille jusqu’à 180 000 visiteurs par an) le maire affirme que « l’été, nous n’avons pas la place de mettre autant de véhicules à Dolus ».

[arve url=’https://www.facebook.com/lareleveetlapeste/videos/1490318144395651/’ aspect_ratio=’1:1′]

Bien qu’un collectif citoyen contre le projet se soit formé, d’autres en faveur de l’implantation ont également vu le jour. Pour eux, l’argument non négligeable serait que le restaurant permettrait la création de beaucoup d’emplois.

« L’histoire sans faim » …

Après trois ans de bataille acharnée le tribunal administratif de Poitiers avait été saisi par la SCI et McDonald’s. Alors que le maire avait jusqu’au 21 octobre pour donner son feu vert, le tribunal a rendu son verdict et vient d’annuler la décision sur le « refus d’accorder un permis de construire ». Le tribunal estime que les arguments avancés par la commune sont « erronés » voire « dérisoires ».

Face à la décision du tribunal, la commune est donc passée à l’action. Le maire a choisi ce lundi 23 octobre de faire appel auprès de la cour de Bordeaux et a réuni son conseil municipal qui a décidé de continuer à refuser le permis de construire. Les élus ont pris l’initiative d’un pot commun de leur prochain mois d’indemnités pour régler les 9 000€ d’amendes qui incombe à la commune. L’affaire n’est donc pas terminée et en attendant la population est invitée à soutenir le projet le 28 octobre prochain.

image 15672

Pour commander notre nouveau Livre-Journal, cliquez sur l’image !

24 octobre 2017 - Maureen Gilmant
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Recueil - Hors-série « Recueil » est le titre de notre nouvelle édition. Ce hors-série regroupe tous les plus beaux textes de La Relève et La Peste depuis plus de 7 ans. Nous avons réuni 14 auteurs qui ont façonné La Relève et La Peste depuis ses débuts. Ce livre vous permet de tout comprendre sur les plus grands enjeux de notre monde. Que vous ayez déjà nos livres ou que vous souhaitiez connaître nos éditions, le meilleur choix est ce hors-série qui donne une vision globale de notre travail éditorial.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^