Le OuiShare Fest nous invite à repenser la ville pour réinventer nos sociétés !

Le OuiShare Fest invite jusqu’à demain soir tous les citoyens à se retrouver autour de la question des villes. Territoires en friche, zones en mutation, espaces communs où convergent les nouveaux pouvoirs démocratiques, économiques ou sociaux, la nouvelle résonance que souhaite insuffler le collectif Oui Share fait vibrer le sol de Pantin ! La magie […]
6 juillet 2017 - Alexandra Kozak
FacebookTwitter

Le OuiShare Fest invite jusqu’à demain soir tous les citoyens à se retrouver autour de la question des villes. Territoires en friche, zones en mutation, espaces communs où convergent les nouveaux pouvoirs démocratiques, économiques ou sociaux, la nouvelle résonance que souhaite insuffler le collectif Oui Share fait vibrer le sol de Pantin !

La magie du OuiShare Fest fait vibrer les villes

Il vous suffira de suivre le canal de l’Ourcq depuis le Parc de la Villette pour croiser un village éphémère installé à côté des anciens Magasins Généraux de Pantin. Fini le cocon du Cabaret Sauvage où l’économie collaborative battait le pavé du changement de paradigme, le collectif OuiShare aborde en fanfare une réflexion plus globale sur la transformation des villes, elles qui rassemblent activistes, citoyens, associations, institutions, innovateurs… Autant d’acteurs qui construisent les fondements de la nouvelle société que dessine le 21ème siècle.

Etnbrd_IMG_6373

« Civic Hacking » ou l’art de devenir un citoyen bruyant

Après avoir parlé d’expérience-utilisateur pendant bien longtemps, l’heure ne serait-il pas de parler d’expérience-habitant ? Mark Watts, du réseau de villes C40, a donné le ton : « les maires ont la volonté de réengager les citoyens de leurs villes en étant en proximité avec leurs besoins. Ils ont aujourd’hui davantage de pouvoir que les chefs d’Etats ». Les maires ont les moyens aujourd’hui de prendre les décisions concrètes, pérennes et progressistes dans l’aménagement, la gouvernance et l’équilibre de notre espace de vie. Seuls, ils avancent vite, avec tout le monde, ils iront plus loin !

« Les villes sont le modèle collectif par excellence. Vous ne pouvez pas trouver de lieu qui soit à la fois espace commun, espace coopératif et une plateforme » a introduit Pia Mancini, fondatrice d’Open Collective et de Democracy OS, hier sur la scène Circus du festival. « Le seul problème est que chacun travaille séparément ». Son rôle, justement, est de participer à soutenir les collectifs et cultiver le « hacking » démocratique, comprenez, toutes les initiatives émergeant des citoyens pour être davantage audibles auprès des institutions et autres pouvoirs politiques. Ce besoin de retrouver l’entrain collectif et de construire, entre citoyens, pouvoirs publics et institutions, une nouvelle histoire commune s’impose comme une voie de coopération majeure.

« Les villes sont le modèle collectif par excellence. Vous ne pouvez pas trouver de lieu qui soit à la fois espace commun, espace coopératif et une plateforme » a introduit Pia Mancini, fondatrice d’Open Collective et de Democracy OS

Plateforme = forme plate = horizontalité !

Le OuiShare Fest fait la part belle à la notion d’horizontalité. Collaborer, coopérer, s’allier entre communautés, le collectif est l’essence même de ce nouvel ordre d’échanges. « Les collectifs sont des structures horizontales dans un monde encore conçu pour des structures pyramidales » a martelé Pia Mancini. « Nous devons créer davantage de regroupement ».

C’est la promesse du OuiShare Fest : être une plateforme sociale d’expérimentations et de connexions. On y croise des humains avant d’y rencontrer des structures, et des artistes, hackers et collectifs avec des membres d’institutions plus structurées comme les entreprises, ONGs ou collectivités territoriales. En bref, des réseaux alternatifs qui ont la volonté de construire avec les modèles existants.

L’économie de partage plus globalement questionnée par Robert Zarader, économiste et chercheur, place cette nouvelle économie horizontale comme une nouvelle mutation du rapport à soi, aux autres, au travail. Il remarque également que comme toute transition, les glissements sont nombreux d’un système vers l’autre. Par exemple, différentes plateformes collaboratives ont dévié de leur objectif initial de partage vers un objectif de rentabilité. New vs Old Power.

Encore 2 jours, ouvert à tous et pour tous

Dès 18h chaque jour, le Fest est en accès libre pour assister à des sessions ou tout simplement vous balader dans ce village zéro déchet où vous pourrez visiter une « tiny house », participer à une jam session (ce soir !) ou encore danser au rythme de la samba avec un bal brésilien demain soir. Citoyens curieux ou habitants engagés, allez prendre un bain d’énergie dans cet événement qui donne résolument la pêche pour continuer à construire le monde de demain.

Tout le programme est disponible ici

Crédit Photo : OuiShare

Manifeste numéro 1

Pour commander notre Manifeste, cliquez sur l’image !

6 juillet 2017 - Alexandra Kozak
FacebookTwitter
Le OuiShare Fest nous invite à repenser la ville pour réinventer nos sociétés !
FacebookTwitter
Graine - Numéro 2 Tous les auteurs de « Graine » sont des acteurs du changement. De Pierre Rabhi à Hubert Reeves, ou encore Joël de Rosnay et Stéphanie Gibaud, ils nous font part de leurs expériences hors normes et de leurs visions de la société. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^