Passez votre été avec nos livres Des livres écrits par les plus grands acteurs de la cause écologique pour vous éveiller et vous faire passer à l’action

Le projet de contournement autoroutier d’Arles menace la dernière steppe d’Europe

Un nouveau projet néfaste pour l'environnement.
12 mars 2019 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

Arles, la Provence, les Arènes, les toiles de Van Gogh… ça c’est pour la carte postale. Pour ses habitants, c’est la table de la terrasse noire au lever, le linge blanc qui devient gris sur les cordes à linge. La ville noircit surtout les poumons de ses habitants qui se prennent la pollution des véhicules circulant sur la nationale 113, la seule non autoroute le long de la Méditerranée. À la circulation locale s’ajoutent les camions venant d’Espagne ou d’Italie cherchant à rejoindre Marseille. 80.000 véhicules par jour, pour une ville de 50.000 habitants, c’est plus de pots d’échappements que de paires de poumons.

Bonne nouvelle pour les habitants, un projet de contournement autoroutier est prévu en 2023. Sauf que cette autoroute passera par la steppe de Crau, dernière zone sèche d’Europe, qui jouxte la Camargue. Réduite de trois quarts par les friches, la steppe de Crau est composée de bosquets, prairies où paissent moutons taureaux et vaches de Camargue, et plaines où on cultive le foin de Crau destiné aux chevaux arabes.

La steppe semi-aride de la Crau

La bonne nouvelle, c’est que défenseurs de l’environnement et agriculteurs se retrouvent unis dans ce même combat pour préserver la plus grande zone humide d’Europe et la plus grande zone sèche européenne. Mais que pourront-ils peser face aux habitants, c’est à dire aux électeurs que LREM voudrait sans doute ménager ?

Des associations comme l’ACEN (Arles Camargue Nature Environnement) proposent d’interdire le trafic international sur la N113 et d’obliger les poids lourds à passer par les autoroutes A7 et A9. Pour la députée de la circonscription LREM, élue sur cet engagement, “C’est d’abord une question de santé publique”. Comme l’était l’augmentation de la taxe sur le diésel. Sauf qu’encore une fois, les élus, en cherchant des solutions rapides, nous donnent à choisir entre environnement et santé publique. Fausse équation.

Cette histoire locale est à l’image des enjeux planétaires : aujourd’hui on ouvre enfin les yeux, les constats sont bien là. Mais nous préférons contourner les problèmes plutôt qu’y faire face. Sans doute parce que élus autant que chefs d’entreprises et citoyens n’ont pas encore mesuré la nécessité de changer profondément nos habitudes. En attendant, qu’ils aillent rouler plus loin, du moment que ça ne pollue pas chez moi !

12 mars 2019 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Recueil - Hors-série « Recueil » est le titre de notre nouvelle édition. Ce hors-série regroupe tous les plus beaux textes de La Relève et La Peste depuis plus de 7 ans. Nous avons réuni 14 auteurs qui ont façonné La Relève et La Peste depuis ses débuts. Ce livre vous permet de tout comprendre sur les plus grands enjeux de notre monde. Que vous ayez déjà nos livres ou que vous souhaitiez connaître nos éditions, le meilleur choix est ce hors-série qui donne une vision globale de notre travail éditorial.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^