Le Parlement Européen bannit le plastique à usage unique

Couverts, assiettes, pailles, mélangeurs de cocktail, tiges de ballons gonflables ou encore touillettes en plastique seront prochainement interdits selon une directive proposée fin mai par la Commission de Bruxelles et adoptée mercredi par une vaste majorité du Parlement européen (571 voix pour, 53 contre et 34 abstentions).
25 octobre 2018 - Laurie Debove
FacebookTwitter

Bonne nouvelle pour l’environnement ! Face aux ravages du plastique sur nos écosystèmes, le Parlement européen a décidé d’interdire certains objets en plastique à usage unique.

Couverts, assiettes, pailles, mélangeurs de cocktail, tiges de ballons gonflables ou encore touillettes en plastique seront prochainement interdits selon une directive proposée fin mai par la Commission de Bruxelles et adoptée mercredi par une vaste majorité du Parlement européen (571 voix pour, 53 contre et 34 abstentions).

Crédit Photo : Sarah Molat 

Le Parlement européen souhaite également étendre à cette liste des produits comme les déchets issus des produits du tabac, en particulier les filtres à cigarette contenant du plastique, pour qu’ils soient réduits de 50 % d’ici à 2025 et de 80 % d’ici à 2030. Les emballages de fast-food en polystyrène ou les produits oxoplastiques, supposés biodégradables, mais qui se fragmentent en microparticules de plastique, sont aussi dans le collimateur du Parlement.

La directive européenne insiste sur le risque environnemental et sanitaire que cette pollution représente. Ces résidus plastiques se retrouvent dans la nature, et plus particulièrement les océans, et contaminent la chaîne alimentaire de nombreuses espèces comme les tortues, les otaries, les baleines, les oiseaux, de nombreuses variétés de poissons et crustacés…jusqu’à l’humain.

« Ça défigure nos plages, ça tue nos océans, ça tue nos animaux et (…) ça affecte la santé humaine. Alors s’il y a des alternatives, on interdit », a résumé la rapporteure du texte, Frédérique Ries (ALDE, libéraux).

« Chaque minute, une tonne de plastique est déversée dans nos océans », a souligné l’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi, heureuse de l’issue de ce vote « malgré le lobbying massif des industriels du plastique ».

Sans surprise, la fédération du secteur PlasticsEurope s’est défendu en dénonçant des mesures « disproportionnées ». Le Conseil de l’UE devrait se prononcer sur le texte de la Commission européenne d’ici la fin de l’année et s’accorder avec la Commission et le Parlement pour un texte final.

Crédit Photo : Danielle MacInnes

La Commission souhaite faire aboutir la nouvelle directive avant la fin de son mandat en 2019, pour une entrée en vigueur des règles après 2022. Certains pays européens ont déjà adopté des mesures en ce sens, comme la France qui va interdire assiettes et gobelets en plastique dès le 1er janvier 2020.

25 octobre 2018 - Laurie Debove
FacebookTwitter
Le Parlement Européen bannit le plastique à usage unique
FacebookTwitter
L'Éveil - Numéro 3 Tous les auteurs de « L'Éveil » cassent les codes de l'information. De Idriss Aberkane à Sébastien Arsac ou encore David Koubbi et Valérie Cabanes, nos auteurs nous alertent sur les plus grands enjeux de notre décennie. Si nous voulons changer notre société, nous devons passer par l'éveil. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^