Passez votre été avec nos livres Des livres écrits par les plus grands acteurs de la cause écologique pour vous éveiller et vous faire passer à l’action

Le fléau grandissant de la pollution des eaux de baignade

Si deux paramètres bactériologiques sont pris en compte dans le rapport (Escherichia coli et entérocoques intestinaux), la quantité des déchets, les efflorescences algales (les agrégations rapides d’une espèce d’algue), et les polluants chimiques ne le sont pas.
12 août 2021 - Maïté Debove
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

Le rapport annuel sur la qualité des eaux européennes de baignade a été publié par la Commission Européenne et l’Agence Européenne de l’Environnement. Les eaux des plages sont, comme les cinq dernières années, estimées hautement qualitatives, pour 83% d’entre elles, et le standard de qualité minimum de l’eau serait atteint 93% des sites. Mais ces chiffres cachent des zones d’ombre et nécessitent des révisions, selon Surfrider Europe. Afin d’améliorer leur rigueur, une extension des zones de contrôle et l’élargissement des critères d’analyses ont été demandés par l’organisation environnementale par l’intermédiaire d’un manifeste pour des eaux saines.

L’association Surfrider Europe, existante depuis désormais 31 ans, fait partie du groupe d’experts de la Commission européenne et est donc consultée au même titre que les Etats membres sur les révisions en cours en ce qui concerne les eaux.

Une directive européenne de classification des baignades datant de 1976 avait été révisée en 2006 afin que des profils de baignade soient établis par les communes littorales et de cibler avec plus de précision les problèmes. Cette mesure est malgré cela remise en cause par les États membres du fait de la stagnation des résultats et du besoin grandissant de transparence pour les usagers.

Si deux paramètres bactériologiques sont pris en compte dans le rapport (Escherichia coli et entérocoques intestinaux), la quantité des déchets, les efflorescences algales (les agrégations rapides d’une espèce d’algue), et les polluants chimiques ne le sont pas.

Surfrider Europe demande ainsi que les booms algaux soient pris en compte dans les systèmes de surveillance. Cette demande est particulièrement importante car les agrégations sont de plus en plus nombreuses du fait du réchauffement climatique et il est possible que de nouveaux types d’algues dangereuses pour la biodiversité et la santé fassent leur apparition.

Une nouvelle espèce d’algues (ostreopsis) d’origine tropicale a fait son apparition en Méditerranée depuis une dizaine d’années. Cette microalgue contient des phycotoxines qui sont néfastes pour la faune et la flore marine, mais aussi pour l’homme.

Dans le Sud-Ouest de la France, plusieurs plages basques ont dû fermer ces derniers jours à cause de la présence de l’une de ses variétés, ostreopsis siamensis : elle a causé des réactions épidermiques et des problèmes respiratoires de type grippal.

Les plages de Biarritz ont dû fermer quelques jours à cause de l’algue ostreopsis siamensis

Peu d’études existent pour le moment sur les risques d’expositions découlant de ces polluants.

L’association demande donc qu’en plus des zones de baignade, les zones d’activités nautiques (surf, planche à voile, plongée, etc.) fassent l’objet d’un contrôle dans le cadre du rapport ; d’autant plus que ces zones sont fréquentées toute l’année, contrairement aux sites de baignade.

Pour caractériser l’exposition des pratiquants, l’association a pris les devants et 7 capteurs différents vont être testés dans le cadre d’une étude expérimentale afin d’établir un bilan de la pollution, prenant entre autres en compte les traces de médicaments, les pesticides, les cosmétiques et les hydrocarbures.

L’association revendique également la quantification du nombre de déchets, dont le plastique, estimant que les impacts ainsi analysés et révélés permettraient un meilleur cadre dans le traitement des déchets au préalable.

Établi sur l’espace de deux mois actuellement (du 15 juin au 15 septembre), un contrôle sur toute l’année parait également judicieux à Surfrider Europe afin d’avoir des résultats plus représentatifs de la pollution dans les littoraux et plus complets. Cette nouvelle surveillance permettrait également d’avertir les usagers des différentes évolutions des eaux.

L’Union Européenne possède le territoire marin le plus vaste de la planète, s’étendant sur 70 000 km de littoral, et 40% de sa population vit dans une ville côtière. En attendant de pouvoir établir des résultats représentatifs d’une qualité plus globale et étendue des masses d’eaux européennes, la carte URAMAP est née d’un collectif au Pays Basque en juin 2016. Cette dernière permet à chaque citoyen de géolocaliser une pollution et ainsi de la signaler.

12 août 2021 - Maïté Debove
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Guide pour faire échouer des projets contre-(la)-nature Ce nouveau guide de résistance vous explique toutes les techniques pour faire échouer des grands projets écocidaires. Autoroutes, supermarchés, entrepôts Amazon, vagues artificielles à quelques kilomètres de l’océan : alors que le réchauffement climatique arrive, il est primordial de protéger le peu de nature qu’il nous reste. Se basant sur son expérience et ses années de militantisme, François Verdet a regroupé étape par étape toutes les techniques nécessaires pour faire échouer des projets contre la nature.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^