La calotte polaire ouest-antarctique sur le point de s’effondrer

Une catastrophe environnementale...
3 janvier 2019 - Laurie Debove
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre nouvelle bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 130 pages
- Impression : France

Commander

Des scientifiques nous alertent sur l’effondrement de la calotte polaire ouest-antarctique. Ce phénomène, déjà arrivé il y a 125 000 ans, avait entraîné une hausse du niveau de la mer de 9 mètres, changeant radicalement la face du monde.

Lors d’une conférence à Washington, plusieurs scientifiques ont présenté les conclusions de leurs travaux sur la fragilité inquiétante de la calotte polaire ouest-antarctique. Ils ont observé le même processus de délitement de la calotte à l’œuvre que celui d’un événement similaire arrivé il y 125 000 ans.

Crédit Photo : Michael Fenton

A cause du réchauffement climatique, une partie de la calotte avait fondu engendrant une hausse du niveau de la mer allant jusqu’à neuf mètres. Durant l’Eémien, une subdivision de l’époque géologique du Pléistocène, les températures avaient augmenté à cause d’un léger changement dans l’orbite et l’axe de rotation de la planète Terre. Elles avaient atteint +2°C par rapport au niveau pré-industriel. Nous sommes déjà aujourd’hui à +1°C

« La calotte polaire ouest-antarctique ne devrait pas avoir besoin d’un énorme coup de pouce pour bouger. La forte augmentation de la fonte observée les deux à trois dernières décennies pourrait être le départ de ce processus, plus qu’une simple anomalie à court terme. » a expliqué à Science magazine Jeremy Shakun, paléoclimatologue et coauteur de l’étude.

Crédit Photo : Marcus Löfvenberg

Pour en arriver à ces résultats, l’équipe de scientifiques a étudié des sédiments marins ainsi que les signatures géochimiques du substrat rocheux dans trois zones différentes : la péninsule montagneuse Antarctique ; la province d’Amundsen, près de la mer de Ross ; et la zone intermédiaire, autour du glacier Pine Island, particulièrement vulnérable. C’est l’absence de sédiments marins qui leur a indiqué que cette partie de la calotte polaire aurait alors disparue à cette époque.

Pour valider leurs conclusions et la date à laquelle cet événement a déjà eu lieu, les scientifiques s’apprêtent à embarquer sur le JOIDES Resolution pour trois mois. L’enjeu est de taille : inscrire le risque de l’effondrement de la calotte polaire Ouest Antarctique sur la montée du niveau de la mer dans le prochain rapport des Nations Unies sur le climat. Ils ont jusqu’au mois de Décembre 2019 pour déposer leurs travaux

Image à la une : NASA/GSFC/METI/ERSDAC/JAROS, and U.S./Japan ASTER Science Team/Flickr

3 janvier 2019 - Laurie Debove
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Livre-Journal 04 : Vivant Pablo Servigne, Vandana Shiva, Lamya Essemlali et d'autres auteurs de renom nous expliquent l'importance de protéger notre Terre et de devenir de véritables gardiens du Vivant. L'humanité est en passe de détruire, en cinq décennies, un écosystème qui a mis des milliards d'années à se constituer. Idées concrètes, réflexions et partages de savoir vous inspirerons à devenir des défenseurs de la Vie.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^