Hervé Falciani arrêté en Espagne. La chasse aux lanceurs d’alerte est ouverte…

Hervé Falciani est le lanceur d’alerte à l’origine du scandale SwissLeaks, l’immense scandale de fraude fiscale qui avait frappé l’Europe et les Etats-Unis il y a quelques années. Il mettait en cause HSBC Private Bank qui aurait encouragé et facilité l’évasion fiscale de plus de 79 000 clients. Parmi eux, beaucoup de célébrités internationales. Mercredi 4 […]
9 avril 2018 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter

Hervé Falciani est le lanceur d’alerte à l’origine du scandale SwissLeaks, l’immense scandale de fraude fiscale qui avait frappé l’Europe et les Etats-Unis il y a quelques années. Il mettait en cause HSBC Private Bank qui aurait encouragé et facilité l’évasion fiscale de plus de 79 000 clients. Parmi eux, beaucoup de célébrités internationales. Mercredi 4 avril, Hervé Falciani a été arrété dans une rue madrilène par la police espagnole à la demande de la Suisse. La justice helvète demande son extradition. Il risque cinq ans d’emprisonnement.

Comme un symbole, c’est en se rendant à une conférence sur le statut des lanceurs d’alerte qu’Hervé Falciani s’est fait arrêter. Ce statut n’est en effet que très peu protégé par les gouvernements et justices européens. La récente loi sur le secret des affaires, directive européenne, transposée en droit français n’est qu’une illustration parmi d’autres que les intérêts des grandes entreprises priment sur ceux des lanceurs d’alerte . L’arrestation d’Hervé Falciani, celui qui a divulgué au grand jour le scandale SwissLeaks, confirme ce point ; plutôt que de lutter contre l’évasion fiscale et de poursuivre  HSBC PB, le gouvernement suisse se concentre sur la recherche d’une personne qui a pointé du doigt des pratiques illégales d’une part, et profondément injustes de l’autre. 

Le motif de son inculpation est « espionnage économique ». Nous ne savons pas encore si l’Espagne répondra positivement ou non à la demande d’extradition d’Hervé Falciani en Suisse. Cette requête avait déjà été demandée par la justice helvète en 2012 lorsqu’elle avait lancé un mandat d’arrêt international à son encontre. La justice espagnole avait répondu négativement à cet appel, le lanceur d’alerte franco-italien aidait en effet les fiscs français, britannique ou encore espagnol. Aujourd’hui, la donne a quelque peu changé.

La Suisse accueille en ce moment deux dirigeants indépendantistes catalans poursuivi pour « rébellion » qui ont fui l’Espagne et qui sont sous le coup d’un mandat d’arrêt espagnol. On peut donc assez légitimement se demander si l’arrestation d’Hervé Falciani ne peut pas servir de monnaie d’échange entre les justices suisses et espagnoles pour récupérer leurs inculpés respectifs…

Cette arrestation nous rappelle la précarité du statut de lanceur d’alerte. Un statut qui, s’il permet de mettre à jour divers scandales et d’avertir les populations sur certaines pratiques de gouvernements et d’entreprises, risque de disparaître s’ils ne sont pas plus protégés.

Image à la une : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

image 15672

Pour commander notre nouveau Livre-Journal, cliquez sur l’image !

9 avril 2018 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
Hervé Falciani arrêté en Espagne. La chasse aux lanceurs d’alerte est ouverte…
FacebookTwitter
Graine - Numéro 2 Tous les auteurs de « Graine » sont des acteurs du changement. De Pierre Rabhi à Hubert Reeves, ou encore Joël de Rosnay et Stéphanie Gibaud, ils nous font part de leurs expériences hors normes et de leurs visions de la société. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^