Au Guatemala, on transforme les vieux vélos en appareils électroménagers

Des milliers d’alternatives pullulent un peu partout dans le monde pour faire face à nos sociétés qui surconsomment. Tel le colibri de Pierre Rabhi où chacun doit faire sa part, des innovations frugales naissent et redonnent foi en notre humanité. Au Guatemala, on transforme des vélos usagers en appareils électroménagers. On en fait des décortiqueurs […]
22 mars 2017 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

Des milliers d’alternatives pullulent un peu partout dans le monde pour faire face à nos sociétés qui surconsomment. Tel le colibri de Pierre Rabhi où chacun doit faire sa part, des innovations frugales naissent et redonnent foi en notre humanité.

Au Guatemala, on transforme des vélos usagers en appareils électroménagers. On en fait des décortiqueurs de maïs, des mixeurs ou encore des pompes à eau. Baptisées les « bicimaquinas », ces inventions aident les habitants depuis quelques années déjà dans leurs tâches quotidiennes. « L’important n’est pas de convaincre mais de donner à réfléchir. » Il est important que notre monde prenne conscience de l’importance de ce genre d’innovation. C’est gratuit et ça marche à vie… pas mal non ?

01_machine_maya-woman

Ça change des appareils électroménagers qui s’enrayent en moins de 4 ans, des garanties qui ne servent à rien, des prix exorbitants et surtout cette belle et ingénieuse invention de l’obsolescence programmée des produits. Le but ? Nous faire acheter des produits tous les quatre ans. Elle est pas belle la mondialisation ? Ces innovations frugales au Guatemala permettent aux personnes les plus pauvres de pomper l’eau, moudre le café, décortiquer les noix, voire même produire du shampoing en mixant de l’Aloe Vera… et tout cela grâce à un peu d’huile de coude… en pédalant !

151123122306_bicicleta_guatemala_maya_pedal_640x360_mayapedal_nocredit

Mayal Pedal est une ONG au Guatemala qui redonne vie aux vieilles bicyclettes pour aider les habitants dans leurs tâches quotidiennes, même ceux qui n’ont pas accès à l’électricité. Créée par Carlos Enrique en 1997, elle a déjà permis à de nombreux habitants de bénéficier de moyens pour une vie un peu plus « aisée ». L’association reçoit de nombreux dons venant du monde entier pour leur permettre de continuer leurs innovations.

2017-03 RELEVE&PEST0039 JEREM

Pour commander notre Manifeste, cliquez sur l’image !

22 mars 2017 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Animal Livre-Journal - N°5 Notre cinquième numéro ANIMAL vient de paraître. Primatologue, philosophe, journaliste, avocat, président d’ONG… animent avec force nos textes afin de nous raconter l’envers du décor du peuple animal. Des dernières découvertes en termes d’intelligence, d’émotion et de culture en passant par le trafic d’espèces sauvages ou encore la captivité animale et bien d’autres sujets, ce livre dresse un constat alarmant sur le monde animal. Dans moins de 20 à 30 ans, ce monde féérique qu’est le peuple animal n’existera plus, anéanti par l’Homme et le réchauffement climatique. On ne peut changer notre regard sans être informé, sans cela le peuple Animal disparaîtra à tout jamais.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^