Maison d’édition et média indépendants, sans actionnaire et sans pub, financés par la vente de nos livres

Une grève historique pour le droit à la semaine de 28 heures secoue l’Allemagne

Une grève sans précédent, orchestrée par les ouvriers et les syndicats dans les secteurs de l’industrie et de la métallurgie, a frappé l’Allemagne et ses constructeurs. Des revendications diverses Depuis le 31 janvier, le puissant syndicat de la métallurgie allemande IG Metall a appelé des millions d’ouvriers à faire grève. Ce syndicat compte 2,4 millions […]

Une grève sans précédent, orchestrée par les ouvriers et les syndicats dans les secteurs de l’industrie et de la métallurgie, a frappé l’Allemagne et ses constructeurs.

Des revendications diverses

Depuis le 31 janvier, le puissant syndicat de la métallurgie allemande IG Metall a appelé des millions d’ouvriers à faire grève. Ce syndicat compte 2,4 millions d’adhérents et représente les intérêts de 3,9 millions de salariés. Depuis le lancement, 3 grèves de 24 heures ont ainsi touché les sociétés Porsche, Mercedes, BMW ou encore le constructeur aéronautique Airbus.

Cette démarche est peu courante en Allemagne qui n’a pas réellement de culture du « conflit ». Le droit de grève est plutôt encadré et la grève ne peut intervenir que lorsque la renégociation des accords de branche a lieu. La grève est ainsi limitée dans le temps est fait plus office de grève « d’avertissement » – comme c’est le cas ici – avant de reprendre les négociations.

Mais alors que le contexte économique du pays semble être au beau fixe (la croissance du pays est bonne et les indicateurs du chômage sont bas), les salariés et les syndicats évoquent plusieurs revendications. En effet, ceux-ci souhaitent une augmentation de salaire de 8% sur 27 mois pour 3,9 millions d’ouvrier. Ils réclament également un aménagement du temps de travail afin de faire passer les semaines de 35 à 28 heures durant deux ans. Ayant mis en place « des actions afin de relancer l’emploi » (notamment la mise en place des 35 heures en Allemagne en 1995), IG Metall considère qu’il est temps de « tirer les fruits de l’expansion ».

Le poids des syndicats

Les syndicats allemands sont des syndicats de branche. Ainsi, ils sont habilités à fixer le montant des salaires ainsi que la durée du temps de travail. La chercheuse sur l’Allemagne contemporaine, Isabelle Bourgeois, affirme que, d’habitude, le syndicat demande le double du patronat, puis ils s’accordent sur un chiffre au centre. Mais cette année, selon elle, IG Metall fait une demande « particulièrement forte » dans un secteur où le salaire est « déjà très bon ».

Par ailleurs, les représentants demandent également une compensation de 200 euros maximum pour les employés devant s’occuper d’un parent ou d’un enfant dont le temps de travail est réduit d’au moins 3,5 heures par semaine.

De son côté, le patronat propose une hausse de 6,8% des salaires sur les 27 mois demandés mais s’oppose aux revendications sur le temps de travail.

En attendant, les arrêts de travail ont pour le moment touché une centaine d’entreprises avec environ 125 000 employés concernés. Le syndicat et le patronat devraient reprendre les discussions.

Crédits photo de couverture : Frank Vincent / Wikipedia Commons

image 15672

Pour commander notre nouveau Livre-Journal, cliquez sur l’image !

Maureen Gilmant

Faire un don
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout

Découvrez Forêts, un livre puissant qui va vous émerveiller

Forêts est le seul livre en France qui propose un tour d’horizon aussi complet sur le monde végétal. Pour comprendre comment protéger le cycle de l’eau, notre livre «Forêts», écrit par Baptiste Morizot, Thierry Thevenin, Ernst Zurcher et bien d’autres grands noms, vous donne toutes les clés de compréhension pour comprendre et vous émerveiller sur la beauté de nos végétaux.

Pour comprendre et savoir comment protéger le cycle de l’eau, notre livre «Forêts» est fait pour vous.

Articles sur le même thème

Revenir au thème

Pour vous informer librement, faites partie de nos 80 000 abonnés.
Deux emails par semaine.

Conçu pour vous éveiller et vous donner les clés pour agir au quotidien.

Les informations recueillies sont confidentielles et conservées en toute sécurité. Désabonnez-vous rapidement.

^