Dans 10 ans, un quart de la population connaîtra de graves pénuries d’eau

17 pays se révèlent particulièrement en danger face à ce manque, la plupart au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, auxquels s’ajoutent l’Inde et le Pakistan. Des centaines de millions de personnes se trouveront exposées à un stress hydrique extrême, et de grandes métropoles dont São Paulo, Mexico, Le Cap ou Madras devront faire face à de graves crises sanitaires.
23 août 2019 - Marine Wolf
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

Cet été, dans une France écrasée par la canicule, la gestion de l’eau fut au cœur des débats. Les données du World Resources Institute, organisation indépendante américaine rassemblant un grand nombre d’experts, y font écho. Elles annoncent qu’en 2030 un quart de la population mondiale connaîtra de graves pénuries d’eau

17 pays se révèlent particulièrement en danger face à ce manque, la plupart au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, auxquels s’ajoutent l’Inde et le Pakistan. Des centaines de millions de personnes se trouveront exposées à un stress hydrique extrême, et de grandes métropoles dont São Paulo, Mexico, Le Cap ou Madras devront faire face à de graves crises sanitaires. 

Tensions actuelles

Aujourd’hui, les conséquences de la mauvaise gestion de l’eau se font déjà sentir. Le Honduras, manquant de programmes réels d’irrigation, voit des milliers de paysans quitter ce qui est devenu le “corridor sec” pour rejoindre les États-Unis. 

Crédit : World Resources Inst

Dans de nombreux pays, les nappes phréatiques se trouvent complètement surexploitées. À Mexico par exemple, le surpompage de l’eau souterraine est tel que par endroits le sol s’enfonce de 9 à 11 mètres. 

Des conflits pour le contrôle des ressources se profilent et tendent à se multiplier

La Turquie, avec l’annonce de la construction de 22 barrages sur le Tigre attise la colère de ses voisins l’Irak et la Syrie, qui craignent des détournements de leurs ressources. Des tensions se manifestent déjà entre l’Égypte et l’Éthiopie à cause du barrage de la Renaissance sur le Nil.

L’agriculture en cause 

Au cours des dernières années, la consommation d’eau a décuplé, notamment pour alimenter le secteur de l’agriculture. « L’eau agricole est le vrai enjeu. » martèle Alexandre Taithe, de la Fondation pour la recherche stratégique, « 90% de l’eau consommée dans le monde l’est pour le secteur agricole. » 

Le problème ne réside pas seulement dans la consommation d’eau pour arroser les cultures, mais aussi dans la pollution des cours d’eau par l’agriculture. Si le sujet est houleux en France, il constitue au Pakistan une véritable crise sociale.  

Crédit photo : Brad Helmick

Représentant moins de 5 % du PIB, les agriculteurs y consomment près de 90 % des ressources en eau. De plus, la pollution des rivières y est catastrophique. Les eaux usées s’y mélangent, contenant des déchets de toutes sortes, des métaux lourds et des effluents industriels toxiques, provoquant la mort de dizaines de milliers de personnes. 

La gestion de l’or bleu 

Les scientifiques considèrent pourtant que la planète possède les ressources hydriques suffisantes pour faire vivre tous les humains. Bien plus que des facteurs naturels, c’est la mauvaise gestion de l’eau par l’Homme qui se trouve en cause.  

Pour l’hebdomadaire Courrier international, « la problématique de l’eau, fracture mondiale majeure, est sans doute la prochaine frontière : avec les pénuries viennent les migrations, puis les conflits. L’eau est une question environnementale, sociétale, économique et géopolitique. »

23 août 2019 - Marine Wolf
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Recueil - Hors-série « Recueil » est le titre de notre nouvelle édition. Ce hors-série regroupe tous les plus beaux textes de La Relève et La Peste depuis plus de 7 ans. Nous avons réuni 14 auteurs qui ont façonné La Relève et La Peste depuis ses débuts. Ce livre vous permet de tout comprendre sur les plus grands enjeux de notre monde. Que vous ayez déjà nos livres ou que vous souhaitiez connaître nos éditions, le meilleur choix est ce hors-série qui donne une vision globale de notre travail éditorial.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^