image couv site °02U2222

La Corée du Sud dit stop au nucléaire et se met en marche pour le renouvelable

FacebookTwitter

Une décision historique vient de tomber ce lundi 19 juin. La Corée du Sud annonce sa sortie du nucléaire pour privilégier les énergies renouvelables.

Le tout nouveau président de la Corée du Sud, Moon Jae-In, vient d’annoncer la sortie du nucléaire lors d’une cérémonie marquant le premier démantèlement d’un réacteur nucléaire. «  Nous allons entrer dans l’ère post-nucléaire ». En ajoutant :

« Je vais abandonner tous les projets de nouveaux réacteurs actuellement en cours et je ne prolongerai pas la vie des réacteurs actuels ». Voilà qui est clair !

La Corée du Sud compte 25 réacteurs nucléaires, situés au sein de quatre centrales construites sur les côtes du pays et qui produisent 30 % de son offre énergétique. Beaucoup d’entre eux sont censés s’arrêter entre 2020 et 2030.  Moon Jae-in est un ancien avocat spécialisé dans la défense des droits de l’Homme, qui a confortablement remporté mardi 10 mai l’élection présidentielle sud-coréenne. Selon le nouveau président sud-coréen, il est important de miser sur les énergies renouvelables. Moon Jae-in a également promis de faire entrer son pays dans l’ère « post-charbon » et a ordonné la suspension de l’exploitation de huit centrales thermiques vieilles de plus de 30 ans. Selon lui, le pays peut désormais s’appuyer sur les centrales au gaz et les énergies renouvelables pour constituer l’essentiel de sa sécurité énergétique, tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.

Manifeste numéro 1

Pour commander notre Manifeste, cliquez sur l’image !

FacebookTwitter
Article Précédent
Article Suivant