Des cabanes urbaines pour les sans-abri

Dans la capitale britannique, un architecte a trouvé une solution afin de donner un toit temporaire aux sans-abri. Londres : une solution pour les sans-abri Alors que le nombre de personnes sans abri ne cesse d’augmenter à Londres, l’architecte James Furzer a trouvé une solution. En effet, depuis 2010 le nombre de SDF a augmenté […]
7 novembre 2017 - Maureen Gilmant
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 128 pages
- Impression : France

Commander

Dans la capitale britannique, un architecte a trouvé une solution afin de donner un toit temporaire aux sans-abri.

Londres : une solution pour les sans-abri

Alors que le nombre de personnes sans abri ne cesse d’augmenter à Londres, l’architecte James Furzer a trouvé une solution. En effet, depuis 2010 le nombre de SDF a augmenté de 77% et représente aujourd’hui 6 500 personnes. De nombreuses mesures prises par les municipalités ne font qu’empirer des situations déjà alarmantes. Des actions (comme celle du métro Parisien) voient le jour dans la capitale britannique afin d’éloigner les sans domicile, comme en témoigne l’ensemble des « pics anti-SDF » présents devant les vitrines des commerçants.

cabane-surelevee-londres-800x480-1

Pour l’architecte,

« la mise en place de pics en métal dans les rues de Londres pour chasser les sans-abri de leurs lieux de repos habituels est vraiment dégoûtante et inhumaine. »

Face à cela, James Furzer a décidé de prendre les choses en main avec une idée ingénieuse : héberger temporairement les sans-abri dans un mobilier urbain aux flancs des immeubles et à hauteur d’homme.

Des refuges urbains sécurisés

Ces refuges surélevés, accessibles par une échelle repliable, restent tout de même rudimentaires. Ces espaces temporaires ne donnent accès ni à l’eau ni à l’électricité, mais contiennent simplement des matelas et des rangements. Par ailleurs, l’installation de panneaux solaires sur les toits permettrait d’alimenter en électricité un système de chauffage ou d’éclairage.

cabane-surelevee-interieur-800x480

En plus d’être une solution d’abris, ces cabanes représentent une réelle solution face à l’insécurité de la rue.

Pour le moment, les bâtiments utilisés restent gérés par une seule entité, afin de faciliter les négociations, mais l’architecte se dit prêt à étudier les propositions de particuliers proposant le mur de leur maison. A l’heure actuelle, la campagne de financement de James Furzer lancée sur Indiegogo n’a pas encore atteint ses objectifs mais l’argent déjà récolté permet la réalisation de prototypes qui permettront, on l’espère, d’inciter les capitales à suivre le mouvement.

Crédit Photos : James Furzer

Manifeste numéro 1

Pour commander notre Manifeste, cliquez sur l’image !

7 novembre 2017 - Maureen Gilmant
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Tout va bien enfin, ça va aller - Tome 2 Le second tome de la série « Tout va bien enfin, ça va aller » vient de paraître. Ça y est, l’économie telle qu’on l’a connue s’est effondrée. Dans le pays, c’est la panique et le gouvernement a désigné les responsables : les transitionneurs. Militants altermondialistes, journalistes indépendants ou encore de simples militants écolos se voient emprisonnés, coupables d’avoir voulu la transition. Alors que faire ? Résister ? Se résigner ? Pardonner ? Ou comment transformer un effondrement économique en un renversement culturel.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^