image-couv-site-0242526272

La Bretagne est en route pour la création d’une « COP régionale » !

FacebookTwitter

Le conseil régional de Bretagne va lancer en mars 2017, la mise en place d’un texte commun sur l’environnement, semblable à la COP 21, mais applicable à la région seulement. Pendant dix-huit mois, les grands acteurs socio-économiques bretons vont se réunir afin de se mettre d’accord, sur toute une réorganisation de leur système de fonctionnement. Objectif : concilier la protection la nature avec les activités industrielles de la région.

Saint-Malo, ou le point de départ d’une initiative politique qui sent bon la prise de conscience. D’après le journal La Croix, les travaux à venir issus de cette COP régionale tourneront autour des axes de “l’eau, l’énergie, la biodiversité, la mer, le littoral”. Un vaste programme qui englobe tous les puits de richesse de la Bretagne, dont les paysages et le patrimoine sont à préserver de toute urgence. Eaux polluées, marrées d’algues vertes, intoxications…les agriculteurs n’arrivent plus à s’accorder, alors l’accumulation désorganisée des activités personnelles de chacun…provoque un chaos écologique. C’est pour cela que Thierry Burlot, vice-président chargé de l’environnement au conseil régional, a décrit le projet de la COP, comme une mise au point radicale qui va mettre fin au mode de pensée individualiste des producteurs.

« L’idée est de parvenir à un accord partagé par le plus grand nombre afin que les citoyens, les entreprises, les associations, les agriculteurs, les industriels s’engagent sur des objectifs concrets et vérifiables. Le rôle de la région sera d’impulser une ambition collective. Car aujourd’hui, on ne peut plus imaginer un développement économique sans préservation des ressources naturelles »

L’explosion du bio en Bretagne est aussi une avancée qui marque l’année 2016, avec 310 nouvelles fermes bio, en plus de la reconversion et création de certaines. Les circuits courts se développent donc dans la région, mais aussi en Aquitaine, PACA, et Midi-Pyrénées. La COP bretonne s’annonce comme le lancement d’une nouvelle dynamique aux enjeux économiques et écologiques importants. « Le rôle de la région sera d’impulser une ambition collective » a résumé le conseil régional breton. Il reste donc aux élus de se rassembler, débattre et fixer de nouvelles règles, en tenant compte de toutes les exigences et droits de chaque acteur. La complexité est au rendez-vous et certaines batailles seront assurément dures à gagner, mais le changement est assuré.

Commandez votre nouveau Livre-Journal en cliquant sur l’image !

FacebookTwitter
Article Précédent
Article Suivant