Maison d’édition et média indépendants, sans actionnaire et sans pub, financés par la vente de nos livres

Les bienfaits de la méditation sont sans appel

Depuis quelques années, la méditation, souvent sous-titrée « pleine conscience », est invoquée comme un remède aux maux de notre société ultra-rapide. Portée par les médecins comme par les religieux, cette pratique à la définition floue se fonde effectivement sur des résultats scientifiques, mais alimente également beaucoup de fantasmes. Ralentir le rythme Notre monde va trop vite, […]

Depuis quelques années, la méditation, souvent sous-titrée « pleine conscience », est invoquée comme un remède aux maux de notre société ultra-rapide. Portée par les médecins comme par les religieux, cette pratique à la définition floue se fonde effectivement sur des résultats scientifiques, mais alimente également beaucoup de fantasmes.

Ralentir le rythme

Notre monde va trop vite, et demande trop aux individus : au travail comme dans les relations sociales, difficile d’échapper aux messages véhiculés partout appelant à être toujours plus efficace, plus beau, plus avenant. Dans le monde professionnel, cela se traduit par une recrudescence du stress et des maladies associées, à tel point qu’un nouveau vocabulaire émerge pour les décrire : burn-out, brown-out, et consorts. « La montée du burn-out et des dépressions est aujourd’hui frappante et s’accompagne de taux d’absentéisme importants », constatait en 2012 Thierry Rochefort, professeur associé à l’Institut d’administration des entreprises de Lyon.

La méditation, ou plutôt, dans sa version américanisée, la méthode Mindfulness Based Stress Reduction (MBSR), concoctée par Jon Kabat-Zinn, grand chantre de la pleine conscience thérapeutique depuis plusieurs décennies, propose une échappatoire. En proposant à ses adeptes de prendre chaque jour quelques minutes pour ne penser à rien d’autre que l’instant présent (et donc oublier le rendez-vous de la journée, les courses, les tracas du quotidien), cette méthode promets une meilleure stabilité physique et psychologique et une résistance accrue au stress ; en un mot : de la sérénité.

image 12

Un véritable remède

Les bienfaits sont avérés : des études scientifiques, de plus en plus nombreuses sur le sujet, ont montré l’influence de la méditation sur le corps et le cerveau. Collaborateur et cobaye de certaines de ces études, le Français Matthieu Ricard, n’hésite pas à les relayer : « lorsque l’on médite, plusieurs aires du cerveau liées à la bienveillance, au sentiment d’affiliation avec autrui et à l’empathie, dont l’insula et le cortex cingulaire, sont activées, provoquant des émotions positives, tandis que d’autres, comme l’amygdale, liées notamment à l’agressivité, sont désactivées ». De cette diffusion de positif dans le cerveau découle une réduction de l’anxiété, du stress et de leurs symptômes psychosomatiques. Du bien pour soi, donc, mais aussi pour les autres : les maîtres insistent souvent sur la composante altruiste de la méditation.

Comment faire ? Pas de méthode précise : l’essentiel est de prendre au moins dix minutes dans une position confortable, et « passer du mode “faire” au mode “être” », en se concentrant sur son corps ou sur un objet simple et légèrement hypnotisant, comme la flamme d’une bougie. De nombreuses vidéos proposent des tutoriels, mais il n’y a pas de recette magique et la chose n’est pas sorcière : « il s’agit de ne rien faire d’autre que d’avoir conscience de sa respiration, se sentir vivant, ressentir chaque seconde », résume Christophe André, psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne, qui utilise la méditation avec ses patients depuis 1992.

Effet de mode

Ce petit exercice, qui émane des spiritualités orientales comme le bouddhisme ou le soufisme, est aujourd’hui largement laïcisé : « la force de la pleine conscience, c’est de renvoyer à un bouddhisme vidé de sa doctrine, qui s’apparente plutôt à de l’autothérapie », énonce pour Le Monde Nadia Garnoussi, maître de conférences en sociologie à l’université Lille-III. Une chance, car cet aspect laïc séduit de plus en plus, même si certains grands maître de la pratique sont bouddhistes, à l’instar de Matthieu Ricard.

dingzeyu-li-773

La méditation, donc, fait recette. Au point d’investir, au-delà des thérapies pour la dépression, le monde du bien-être au travail. Nombreuses sont aujourd’hui les entreprises à inciter leurs employés à pratiquer la méditation : « Dans les entreprises (…) de plus en plus de salariés veulent mieux comprendre, mieux voir, mieux décider. Beaucoup de dirigeants sont aussi las d’être dans la réactivité permanente. Ils aspirent à être parfois dans la non-action. (…) En d’autres mots, d’accepter le réel », témoigne Christophe André, qui intervient régulièrement dans des entreprises.

Gare aux idées reçues

Mais cette mode de la méditation laisse entrevoir deux vices liés à la popularité : le premier est que la méditation fait aujourd’hui le beurre de beaucoup de cabinets de conseil en bien-être et de coaches personnels qui n’y apportent rien de plus, et se contentent d’empocher : « tous ceux qui veulent s’initier à cette pratique doivent s’adresser à des professionnels de la santé ou à des guides spirituels confirmés », assène Matthieu Ricard ; pourtant, la méditation n’est-elle pas essentiellement simple ? Deuxièmement, la surexploitation de la méditation la fait aussi souvent passer comme un remède universel, alors qu’elle n’est qu’une voie vers l’amélioration : « la pleine conscience n’est pas un nouvel outil de management pour mieux gérer son temps », précise Christophe André.

« La force de la pleine conscience, c’est de renvoyer à un bouddhisme vidé de sa doctrine, qui s’apparente plutôt à de l’autothérapie »

Attention donc, au moment d’aborder la pratique, aux fantasmes. Il n’y a pas de recette magique ; l’idée de se recentrer sur soi à un moment de la journée n’a rien de nouveau, notre société l’a juste oubliée avec l’accélération de notre mode de vie.

image 11

Pour commander notre nouveau Livre-Journal, cliquez sur l’image !

La Relève et La Peste

Faire un don
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout

Découvrez Forêts, un livre puissant qui va vous émerveiller

Forêts est le seul livre en France qui propose un tour d’horizon aussi complet sur le monde végétal. Pour comprendre comment protéger le cycle de l’eau, notre livre «Forêts», écrit par Baptiste Morizot, Thierry Thevenin, Ernst Zurcher et bien d’autres grands noms, vous donne toutes les clés de compréhension pour comprendre et vous émerveiller sur la beauté de nos végétaux.

Pour comprendre et savoir comment protéger le cycle de l’eau, notre livre «Forêts» est fait pour vous.

Articles sur le même thème

Revenir au thème

Pour vous informer librement, faites partie de nos 80 000 abonnés.
Deux emails par semaine.

Conçu pour vous éveiller et vous donner les clés pour agir au quotidien.

Les informations recueillies sont confidentielles et conservées en toute sécurité. Désabonnez-vous rapidement.

^