Alerte censure : tous les administrateurs de la page Extinction Rebellion France ont été bannis de Facebook sans explications

L’opération menée contre Extinction Rebellion France par Facebook a lieu à un moment où le mouvement intensifie ses actions.
10 février 2020 - Laurie Debove
FacebookTwitter
Envie d’une vraie déconnexion ? Évadez-vous avec notre nouvelle bande dessinée !

- Thème : effondrement de la société, abordé de manière douce et positive
- Format : 130 pages
- Impression : France

Commander

Ce weekend, toutes les personnes administratrices de la page Extinction Rebellion France ont été bannies, instantanément, sans aucun préavis et en même temps du réseau social Facebook. Ce n’est pas la première fois que le réseau social frappe ainsi des pages militantes. En Marche vers la censure ?

XR France privé de sa page Facebook

Facebook censure-t-il le compte d’Extinction Rébellion France ? C’est bien ce qu’il semble après qu’une dizaine de membres d’Extinction Rébellion aient découvert, ce weekend, que leur compte personnel Facebook avait été désactivé pour violation des règles du réseau social sans aucun préavis, ou justification.

Tous ces comptes étaient administrateurs ou éditeurs de la page nationale d’Extinction Rébellion France : Extinction Rebellion France. Aucun d’entre eux n’a été épargné par cette « purge ». Si la page officielle est donc toujours en ligne, elle est pour l’instant « morte », aucun membre n’y ayant plus accès. Il leur est pour l’instant impossible de communiquer aux 94 000 abonné·e·s qui les suivaient les activités de l’organisation, les articles scientifiques, les formations et conférences sur l’un des plus puissants des GAFAM.

« La mission de notre mouvement non-violent, à savoir informer et mobiliser autour de la catastrophe écologique en cours, est aujourd’hui empêchée. Cette neutralisation fait suite à la suppression cette semaine de deux autres pages créées par des rebelles d’XR, la page du groupe local PACA et celle du squat MER de Cenon. Cette série d’attaques en règle contre notre mouvement est intolérable. Aucun de nos posts n’enfreint les règles imposées par le réseau social. Si cet acte n’est pas une simple mesure de vérification de compte ou une erreur, il a tous les aspects d’une manœuvre politique de censure. Nous réclamons la réactivation immédiate des comptes de nos rebelles visé·e·s par cette tentative de censure inacceptable. » a réagi l’équipe dans un communiqué publié sur leur site web

Si les militants écologistes sont aujourd’hui touchés, c’est loin d’être la première fois que Facebook décide du maintien ou non de contenu critiquant le système capitaliste et élitiste dominant.

Crédit : Markus Spiske

La censure des comptes qui dérangent

En effet, en septembre 2019, une vingtaine de pages militantes avaient été censurées par le réseau social de façon beaucoup plus pernicieuse. Toutes ces pages avaient un point commun : la critique de l’exécutif en place, le suivi des luttes sociales et la dénonciation des violences policières. « Nantes Révoltée » avait ainsi vu son audience subitement divisée par 1000 sur le média, sans explication. La Relève et La Peste avait aussi fait les frais de cette baisse d’audience non-expliquée.

« Lille Insurgée, Cerveaux non Disponibles, et bien d’autres. Un grand nombre de pages engagées ont été concernées. C’est une censure qui ne dit pas son nom, une manœuvre sournoise. La page n’est pas supprimée, elle est « déréférencée » : elle n’apparaît plus sur les comptes de ses abonnés. » avait ainsi réagi Nantes Révoltée

Chez Mr Mondialisation, ce sont des abonné-e-s qui ont lancé l’alerte : la page du média disparaît purement de leur abonnement après une période « x », la page est « délikée » ou vous les informations n’apparaissent plus en premier dans leur fil d’actualité.

L’opération menée contre Extinction Rebellion France par Facebook a lieu à un moment où le mouvement intensifie ses actions : création de la Maison de l’Ecologie et des Résistantes à Cenon, près de Bordeaux, blocage « avenir en feu » ayant lieu aujourd’hui et convergence avec plusieurs mouvements pour le grand blocage « Fin de Chantiers » qui aura lieu le 17 février.

Le pouvoir exécutif français crée de nombreux liens avec le mastodonte américain depuis le début de son mandat. La Loi Anti-Haine récemment dénoncée par de nombreuses associations comme une atteinte à la liberté d’expression en est l’un des exemples le plus flagrant. Certains observateurs se demandent ainsi si la censure a été causée par l’entrée en application de cette loi ?

Cette nouvelle opération de censure appelle donc chacun à la plus grande vigilance sur l’utilisation de ce réseau social, et prouve une fois de plus la nécessité de reprendre l’habitude de s’informer autrement, notamment en allant directement sur les sites d’information que l’on soutient, sans passer par la plateforme.

De leur côté, XR France a appelé ses abonné-e-s à les rejoindre sur les réseaux libres Diaspora, Mastodon et Peertube.

10 février 2020 - Laurie Debove
FacebookTwitter
"Le plus souvent, les gens renoncent à leur pouvoir car ils pensent qu'il n'en ont pas"

Votre soutien compte plus que tout
Faire un don
Manifeste 04 : La Charge David Koubbi, avocat de renom, nous livre un texte puissant sur la corruption et l’incompétence sans précédent de nos représentants. Il nous invite à unir nos contestations afin de nommer, poursuivre est juger chaque femme et homme politique qui ne respecte pas la loi et la voix du peuple. Ce manifeste de 104 pages vous propose une immersion totale grâce aux photos de manifestations de la photographe Léa Garson qui donnent toute sa puissance au texte.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^