À Metz, un ancien ingénieur parcourt tous les soirs sa ville pour nourrir les sans-abris

Un lorrain parcourt chaque soir vingt-cinq kilomètres à vélo afin de rencontrer et aider les plus démunis. Un parcours quotidien Michel Furhramn, ancien ingénieur de 75 ans, parcourt vingt-cinq kilomètres dans la ville de Metz chaque soir. En effet, du centre-ville jusque Borny, Michel récupère du pain dans l’ensemble des boulangeries présentes sur son chemin. […]
20 décembre 2017 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter

Un lorrain parcourt chaque soir vingt-cinq kilomètres à vélo afin de rencontrer et aider les plus démunis.

Un parcours quotidien

Michel Furhramn, ancien ingénieur de 75 ans, parcourt vingt-cinq kilomètres dans la ville de Metz chaque soir. En effet, du centre-ville jusque Borny, Michel récupère du pain dans l’ensemble des boulangeries présentes sur son chemin. « Il y a tellement de gâchis un peu partout. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose » affirme-t-il dans une interview pour LCI. Ainsi, à vélo, il réceptionne et distribue entre 60 et 100 kilos de pains « en trop » et ce, de manière totalement volontaire. Après un retrait de permis, celui-ci n’a pas abandonné l’aventure. Il précise : « J’ai des jambes, je peux donc continuer à faire cela avec un vélo et une remorque ». Une belle action, pleine de solidarité.

Un bel exemple de solidarité

Et comme une bonne action en entraîne une autre, dorénavant les commerçants viennent même spontanément proposer leurs invendus.

Alors à la retraite, Michel Furhramn avait commencé son aide auprès des sans-domiciles lors de maraudes avec l’équipe, rue du Diocèse en 2004. Cela fait donc plus de dix ans que Michel part à la rencontre des sans-abris afin de leur apporter son aide, et maintenant deux ans qu’il part à leur rencontre à vélo.

« Je n’en apporte pas seulement à des gens qui vivent dans la rue mais aussi à des demandeurs d’asile qui vivent dans des centres ou en appartement. » En effet, à la fin de sa tournée quotidienne, où il rencontre près de 80 personnes, il se rend avec le pain restant au sein d’un foyer de la ville qui les accueille.

La démarche du retraité a attiré l’attention des habitants de Metz. Une cagnotte sur internet lui a permis de récolter 1068 euros pour l’achat d’un vélo électrique et d’une charrette. Ayant subi un vol, une nouvelle quête est lancée.

Michel affirme qu’il souhaitait agir à son échelle et conclut : « je suis heureux, quand on me demande un morceau de pain, de pouvoir le donner ».

image 11

Pour commander notre nouveau Livre-Journal, cliquez sur l’image !

20 décembre 2017 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
À Metz, un ancien ingénieur parcourt tous les soirs sa ville pour nourrir les sans-abris
FacebookTwitter
L'Éveil - Numéro 3 Tous les auteurs de « L'Éveil » cassent les codes de l'information. De Idriss Aberkane à Sébastien Arsac ou encore David Koubbi et Valérie Cabanes, nos auteurs nous alertent sur les plus grands enjeux de notre décennie. Si nous voulons changer notre société, nous devons passer par l'éveil. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^