68,5 millions de réfugiés : nouveau record de déplacés dans le monde

Les chiffres montrent qu’à la fin de l’année 2017, 68.5 millions de personnes à travers le monde ont été chassées de leurs foyers. En effet, les guerres, la violence et les crises ont délogé des milliers de réfugiés chaque année.
22 juin 2018 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter

Selon le rapport annuel du HCR sur les tendances mondiales, 68.5 millions de personnes sont « déracinées ». Un chiffre record qui donne de la résonance au pacte mondial sur les réfugiés.

Des chiffres record

L’Agence des Nations pour les réfugiés (HCR) a publié mardi 19 juin ses statistiques collectées en vue de son rapport sur « les tendances mondiales ». En effet, à l’heure de la journée mondiale du réfugié  (20 juin), le rapport fait le bilan des déplacements forcés sur la base des statistiques recueillis par le HRC, les gouvernements et d’autres partenaires.

Les chiffres montrent qu’à la fin de l’année 2017, 68.5 millions de personnes à travers le monde ont été chassées de leurs foyers. En effet, les guerres, la violence et les crises ont délogé des milliers de réfugiés chaque année.

Ces données poussent la réflexion sur l’adoption d’un nouveau pacte mondial sur les réfugiés. En effet, les réfugiés qui ont fui leur pays pour échapper aux conflits représentent 25.4 millions de personnes, soit un accroissement de 2.9 millions par rapport à 2016. HCR note également que cette augmentation est la plus importante « jamais enregistrée en une seule année».

Les « nouveaux déplacements » sont aussi en augmentation, comme le note le rapport, 16.2 millions de personnes ont été déracinées durant l’année 2017 pour la première fois ou de manière répétée. Cela représente, en moyenne, le déplacement d’une personne toutes les deux secondes.

Une situation mondiale concernant six pays en développement

Sur les 25.4 millions de réfugiés, plus d’un cinquième sont des palestiniens, les autres proviennent pour les deux tiers d’entre eux de 5 pays seulement : la Syrie, l’Afghanistan, le Soudan du Sud, le Myanmar et la Somalie.

Par ailleurs, et contrairement aux idées reçues, les personnes « déracinées » à travers le monde se trouvent principalement dans des pays de l’hémisphère Sud. 85 % des réfugiés vivent dans des pays en développement et 4 réfugiés sur 5 vivent dans les pays frontaliers à leur pays d’origine.

Le nombre de pays accueillants de vastes populations reste quant à lui faible. La Turquie demeure le premier pays d’accueil des réfugiés (avec une population de 3.5 millions de réfugiés principalement Syriens). Le Liban accueille quant à lui le plus grand nombre de réfugiés au regard de sa population nationale.

Le recensement du nombre de demandeurs d’asile a également atteint des records. Celui-ci ne cesse d’augmenter et compte à ce jour 3.1 millions de demandeurs. Ce qui représente une augmentation de 300 000 entre 2016 et 2017.

« Nous sommes à un tournant décisif où la bonne gestion des déplacements forcés à travers le monde exige une approche nouvelle et bien plus globale pour que les pays et les communautés ne soient plus laissés seuls face à ces situations » a déclaré Filippo Grandi,  Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. 

22 juin 2018 - La Relève et La Peste
FacebookTwitter
68,5 millions de réfugiés : nouveau record de déplacés dans le monde
FacebookTwitter
Graine - Numéro 2 Tous les auteurs de « Graine » sont des acteurs du changement. De Pierre Rabhi à Hubert Reeves, ou encore Joël de Rosnay et Stéphanie Gibaud, ils nous font part de leurs expériences hors normes et de leurs visions de la société. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^