2 500 tonnes d’hydrocarbures déversées au large de Salamine : les habitants disent être « abandonnés »

Dimanche dernier, un tanker transportant 2 200 tonnes de carburant a coulé aux environs de l’île de Salamine, en Grèce, en face du Pirée, le port d’Athènes. Une marée noire a atteint les côtes de l’île, que la faune locale, des phoques et des tortues, a désertées. Marée noire sur Salamine L’Agia Zoni II, un […]
14 septembre 2017 - Timothee Dury
FacebookTwitter

Dimanche dernier, un tanker transportant 2 200 tonnes de carburant a coulé aux environs de l’île de Salamine, en Grèce, en face du Pirée, le port d’Athènes. Une marée noire a atteint les côtes de l’île, que la faune locale, des phoques et des tortues, a désertées.

Marée noire sur Salamine

L’Agia Zoni II, un petit navire de 91 mètres qui contenait 340 tonnes de gasoil, a fait naufrage dimanche, en dépit de conditions météorologiques favorables. Le capitaine du pétrolier ainsi que son second ont pu être sauvés mais ont été placés en examen pour négligence. Ils ont été relâchés dans l’attente de leur procès.

Sur une vidéo d’Euronews pour le moins glaçante, on peut voir le mazout noir progresser dans les eaux bleues de la mer Egée, un oiseau qui s’y débat. C’est en particulier le sud de l’île qui est affecté, sur environ 2 kilomètres de côtes. La propagation a pu être stoppée par l’installation de barrières flottantes. « Dans l’immédiat, je ne saurais dire sur quelle surface le mazout s’est répandu », avoue Petros Skempris, le directeur de la société de nettoyage en charge de la dépollution de la zone.

Mardi, des plongeurs ont réussi à colmater la brèche dans la coque du bâtiment, ils ont pour ainsi dire stoppé l’hémorragie, mais le nettoyage complet des plages pourrait prendre plus de 4 mois. La société de nettoyage a décidé de commencer à drainer le mazout.

« Nous avons besoin de plus de moyens pour faire face à ce dommage très étendu. Si la direction du vent change, le problème pourrait s’étendre à tout le Golfe Saronique », alerte la maire de Salamine, Isidora Nannou-Papathanassiou. La mairie compte d’ailleurs se constituer partie civile afin de tirer au clair les rumeurs selon lesquelles le bateau était déjà endommagé et a continué à fonctionner comme si de rien n’était.

Le mécontentement face à l’inaction du gouvernement

« Des officiels sont venus ici, prétendant que toute la journée de dimanche, les secours étaient là. Ce n’est pas vrai. On a été abandonnés », accuse un habitant dans une entrevue accordée à franceinfo.

On n’échappe jamais à l’instrumentalisation : deux députés du principal parti d’opposition, la Nouvelle Démocratie, ont critiqué l’inaction du gouvernement dès mardi. Ioannis Tragakis réclame que lumière soit faite sur le naufrage mais aussi sur « les douze heures critiques que le gouvernement a perdues ».

Ce naufrage n’a certes rien de comparable avec celui d’un navire comme l’Amoco Cadiz, un bâtiment français qui a répandu quelques 220 000 tonnes d’or noir, mais il reste une catastrophe écologique pour les espèces protégées de la région, notamment les tortues Caretta-caretta et les phoques, qui ont aussitôt déserté l’endroit sinistré comme le déplorent les pêcheurs.

Un site internet à la fois clair et précis permet de faire le point sur les marées noires. Une raison de plus d’abandonner les énergies fossiles potentiellement polluantes !

Crédits photo couverture : Angelos Tzortzinis / AFP

Manifeste numéro 1

Pour commander notre Manifeste, cliquez sur l’image !

14 septembre 2017 - Timothee Dury
FacebookTwitter
2 500 tonnes d’hydrocarbures déversées au large de Salamine : les habitants disent être « abandonnés »
FacebookTwitter
L'Éveil - Numéro 3 Tous les auteurs de « L'Éveil » cassent les codes de l'information. De Idriss Aberkane à Sébastien Arsac ou encore David Koubbi et Valérie Cabanes, nos auteurs nous alertent sur les plus grands enjeux de notre décennie. Si nous voulons changer notre société, nous devons passer par l'éveil. Vous serez séduits par la qualité de rédaction de chacun, qui reste accessible à tous.
Commander
Envie de s’informer ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour vous informer différemment
Derniers articles
^